(Où l'on découvre que Mère Castor est le docteur Frankenstein des peluches)

esquimautage : n, m : action de transformer ni vu ni connu je t’embrouille un personnage lambda en esquimau en vue d’un petit spectacle bric à brac pour Noël. Se pratique à l’aide d’instruments de torture variés et acérés dans le silence de l’atelier/bureau/salle de classe, sous l’œil indifférent d’un chat acariâtre et sous le nez de quelques dizaines de personnages qui tremblent à l’idée qu’un jour, peut être, ça sera leur tour. Tremblent, tremblent c’est vite dit, bande de poupées et d’ours en peluche qui ne tremblerez que si Mère Castor vous fait trembler, ok ?

Au préalable, afin d’esquimauter (verbe du premier groupe) il aura fallu se rendre sous un ciel menaçant aux puces de Sommières, pour traquer la future victime. Le vendeur de la pauvrette, bluffé par le poil gris, le sourire niais et le porte monnaie cliquaillant de l’acheteuse, oubliant son bon sens et ses bons sentiments, effrayé par l’imminence de la pluie et corrompu par l’âppat du gain un euro qui dit mieux, aura laissé partir l’innocente poupée sans se douter du traitement infâme qui l’attendait.

DSCN5621

DSCN5622

DSCN5629

DSCN5631

DSCN5633

DSCN5641

DSCN5642

DSCN5643

Il y aura également éventrage de bébé phoque, couture d’une culotte en poil d’ours blanc et questions du genre : c’est comment qu’on fait une capuche, des bottes est-ce la peine vu qu’on ne les verra pas sous le pantalon trop long ? le tout guidé par un modèle de haute volée, l’excellent, charmant et incontournable Apoutsiak, écrit et dessiné par Paul Emile Victor, un album du Père Castor, comme c'est étrange comme c'est bizarre et quelle coïncidence.

DSC_0002

DSC_0004

DSC_0006

DSC_0010

DSC_0018

on ne fait pas d'esquimau sans mettre des poils partout

DSC_0001

DSC_0005

DSC_0013

DSC_0004

Où tu vois, lecteur d’amour, enfin ce qu’il reste de lecteur car tout le monde est sur F… …k, que si ce blog frise calme plat et mer d’huile, dans l’atelier c’est effervescence, ébullition et prise de tête.

Quant à Habstrakt, il est bien arrivé là-bas loin de l'autre côté de la terre, (où il fait 34 °) aujourd'hui il va visiter la ville de Brisbane et le zoo avant d'aller jouer ce soir (ne me demande pas quelle heure ça fera ici, je ne comprends rien à tout ça) en tête d'affiche.
Il me revient qu'au collège, un de ses professeurs de français, un oeil noir et l'autre désespéré, l'avait traité de dandy. Non ? 
Qu'il se rassure cependant, le message reçu ce matin était fort bien écrit, joliment tourné et quasiment sans fautes d'orthographe.