La Mère Castor

20 juin 2016

la crème de la crème

109261087

Ne me dis pas que tu l'as fait ?
Un peu que je l'ai fait, sans risques et bien payé, j'allais pas me gêner ! 
Mais rends-toi compte, tous ces gens... Les petits enfants, les vieux... 
Et alors ? Dix de plus, dix de moins... D'ailleurs, réjouis-toi : j'ai décidé de partager les bénéfices avec toi, vu que tu as fait la livraison.
Non, surtout pas ! Je ne savais pas, sinon ça serait parti direct à la poubelle. Peut être qu'il est encore temps, si je leur téléphone, si je retourne les voir...!  
Tu rêves ? Tu veux finir en cabane ? De toute façon à l'heure qu'il est il est trop tard, mon gars, trop tard... 
Il était si beau, si blanc, si pur ! Virginal, paradisiaque !
Ah parlons-en du paradis... D'après ce que m'a raconté la vioque - il a fallu une bonne histoire pour me convaincre, tu me connais, à la base j'suis pas un mauvais gars - Bref, d'après elle dans le tas y'en a pas un pour rattraper l'autre, les petits comme les grands, c'est pour ça qu'elle a voulu frapper fort et sans distinction. Tous en enfer, qu'elle a dit, en une seule fournée ! C'est drôle, non ?
Drôle, tu trouves ça drôle ? 
Bah oui, la fournée qu'elle a dit, la fournée ! Elle m'a donné un petit flacon de rien du tout, un truc insoupçonnable, ni couleur, ni odeur, rien de rien- tu vois que tu n'as pas à t'inquiéter, insoupçonnable, insoupçonnés ! - j'ai versé dans la crème et le tour était joué. 
J'espère qu'ils n'auront pas souffert...
Mais non, ils s'endormiront comme des bébés, et en route pour le paradis ! 
Je croyais que c'était l'enfer ?
Comme tu veux, enfer ou paradis, c'est l'autre là haut qui fera le tri. 
mais dis-moi, au fait, pourquoi ?
Pourquoi quoi ?
Pourquoi tuer toute une famille ?
Ah, ça ! Parce qu'ils ont oublié de l'inviter. 
On est peu de chose, quand même, peu de chose. Fais moi penser à inviter ma vieille tante pour mon anniversaire, on ne sait jamais.

Ce lundi, une bricole inspirée par Lakévio et son mariage en sucre blanc et rose.

Toute ressemblance avec une histoire existante est évidemment fortuite, que ma charmante famille - à qui je prévois de faire manger un gâteau de mariage cet été - se rassure. 

Posté par merecastor à 08:54 - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,


17 juin 2016

machin-truc

le truc sur le machin
là haut 
le loriot trémolo
sur l'arbre qui trémule
le truc sur le machin sur le bidule
la pile
la crotte sur le dessin 
couleur et parfum
le truc sur le machin sur le bidule sur le rocher 
là-dessus
Mère Crayon
qui pousse sa chanson
bleue jaune verte
offrande offerte
aux bêtes minuscules
qui courent volent et s'agitent
sur le truc machin
bidule.

 

DSC_0006

DSC_0007

DSC_0009

 

DSC_0019

DSC_0065

DSC_0030

DSC_0040

DSC_0060

DSC_0012

DSC_0058

DSC_0013

DSC_0045

DSC_0054

DSC_0057

DSC_0076

Demain
sera
rouge.



Posté par merecastor à 11:43 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

14 juin 2016

un os des eaux


aux Oules le chemin
reconnaissant
a reconnu mes pieds
oreilles comblées
vent oiseaux oiseaux vent
j'ai vu 
une mare
qui tire vers l'été
une langue chargée
un arbre à botte
et
sur une branche carnivore
improvisée
le frêle ossuaire piqué
en fleur compliquée
d'une bête petite
inconnue
et passée.

DSC_0021

DSC_0008

DSC_0081

DSC_0003

DSC_0036

DSC_0044

DSC_0005

DSC_0019

oules1

DSC_0024

DSC_0015

DSC_0027

DSC_0041

DSC_0048

christinejouneau_2

DSC_0057

DSC_0058

DSC_0076

DSC_0032

DSC_0064

DSC_0071

DSC_0066

DSC_0078

 

Posté par merecastor à 19:13 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 juin 2016

le jaune n'est

ni le jaune de la jeune banane
ni celui de la vieille balise et de la feuille tombée
ni le jaune aguichant de la fleur
ni celui des bambous qui penchent, frémissent et supportent
sans faiblir
gravures ratures écritures
-visite rituelle et charme intact-
ni celui du plastique
Le jaune n'est pour rien dans le fait
que je n'ai rien à dire
ou presque.

DSC_0005

DSC_0012

DSC_0023

DSC_0029

DSC_0055

DSC_0078

DSC_0080

DSC_0082

DSC_0101

DSC_0107

IMG00198-20160604-1245

 pour Anneexplication des feuilles en papier : un décor éphémère pour raconter dans une médiathèque.

 

Posté par merecastor à 10:48 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

30 mai 2016

flying oyster

Tu crois que je glandouille ? Presque pas Pas du tout ! 
Au contraire, telle l'abeille printanière s'éveillant du long hiver inodore et gris où elle n'a fait que ronfler au chaud dans sa ruche comme une grosse feignasse, je m'active. 

Alors que Fidel, après les toilettes sèches à base de seau en plastique et de chaise trouvée même pas sur le trottoir -pauvre de nous la rue en travaux ressemble à un champ de mines (et de chaises percées)- Fidel, donc, déploie à l'infini sa passion du recyclage improbable en faisant voler sur la terrasse des huitres et un verre de rosé - avec les huîtres pour moi ça sera du blanc et pas trop d'huîtres pôv'bêtes mais sur une toile blanche le rosé ça passe mieux ont du se dire les graphistes quels petits malins ces graphistes- la MC, en pleine préparation je te dirai de quoi plus bas, triture du carton, torture des vieux livres et leur fait cracher des pommes, des feuilles, des mots sans queue ni tête, se déchaîne à coups de ciseau, de scalpel, de pinceau à colle, plante des faux arbres, tricote pour la grand-mère masquée, crochète tapis rond sur tapis rond, bref, s'occupe
tant il est vrai qu'à la maison il n'y a guère que les bêtes qui se la coulent douce
Le chat parce que c'est un chat
Et le chien
parce qu'il est en peluche 

DSC_0001

DSC_0003 2

DSC_0010

  rien ne se perd : recyclage immédiat du carton de la fête des mères

DSC_0013

DSC_0003

dans le colis, quatre pâtes de fruits, comme si chacun des enfants m'en avait offert une
(il y avait plein d'autres bonnes choses, hein ! mais ces quatre là...)

DSC_0002

confiture fin de marché

DSC_0004

DSC_0001 2

DSC_0008

Le fin mot de l'histoire : 

Histoire de lire-1280

samedi 4 juin, CONTES c'est moi avec les pommes, les feuilles, les tapis ronds et le chien qui dort.
Même le chien ? Oui, même le chien.

plus de détails là.

Et Fidel ? Il est à Avignon, il prépare. 

Posté par merecastor à 17:34 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


24 mai 2016

chic et chiche

Tout ça parce qu'on a fait un couscous
parce que Fidel a rejoint la bonne ville d'Avignon
et que je prépare un spectacle avec Frances
Tout ça tout ça
ça donne ça : 
Des meringues sans oeufs (au jus de boîte de pois chiche, chiche ? chiche !)
et une fausse bouteille qui fait tchic tchic tchic c'est d'un chic

DSC_0004

DSC_0006

DSC_0007

 

DSC_0003

faux et usage de faux

DSC_0009

Réflexion du week end, je partage tu vas voir c'est très profond :
Quand tu dis : 
Je vais faire un couscous... ça parle, ça chante, ça applaudit (attends de goûter quand même) on voit déjà la montagne dans l'assiette, la sauce qui pique, les louches de bouillon, le bordel dans la cuisine, on se dit ça fait longtemps qu'on n'en a pas fait, on va encore en manger toute la semaine... On pense à la recette de maman, à celle de Mustapha, à celle du petit bistrot à Levallois dans la rue derrière l'école, on apportait nos gamelles, une pour les légumes et la viande, une pour le bouillon, une pour la semoule, on y allait en procession comme les rois mages et on rentrait se régaler à la maison, on se souvient des couscous qu'on a fait, mangé, partagé, de celui des vendanges, celui du début de notre histoire, Fidel, tu te souviens ?...Tout ça tout ça. 
et bien,
quand tu dis : 
Je vais faire un quinoa
C'est pas pareil. 

Posté par merecastor à 10:28 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 mai 2016

ces quelques fleurs

La recette qui déchire : 

Faire un gâteau
Poser des fleurs dessus.

DSC_0003

DSC_0006

DSC_0008 - copie 

Puisqu'on y est et tant qu'à faire : 

Voici des fruits, des fleurs, des feuilles et des branches 
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous. 
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches 
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux.


J'arrive tout couvert encore de rosée 
Que le vent du matin vient glacer à mon front. 
Souffrez que ma fatigue à vos pieds reposée 
Rêve des chers instants qui la délasseront.


Sur votre jeune sein laissez rouler ma tête 
Toute sonore encor de vos derniers baisers 
Laissez-la s'apaiser de la bonne tempête 
Et que je dorme un peu puisque vous reposez.

Paul Verlaine.

Et hop ! 

Posté par merecastor à 07:42 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 mai 2016

bricolo-diversité

Dans les allées du pouvoir de la tomate et de la fraise réunies pour la bonne cause
les passions se déchaînent et ça ne sent pas toujours
ni la rose
ni le dos de rose
enfin si un peu quand même mais n'oublions pas le chèvrefeuille
On pratique la politique de la chaise percée
Dans les coulisses de la gloriette 
Oh hisse on hisse
les drapeaux de la fraternité
et les fanions de l'amitié
Bref, chez les Castor
On pratique la bricolo-diversité.

DSC_0006

DSC_0007 2

DSC_0007

DSC_0008

DSC_0009

DSC_0002 2

DSC_0002 3

DSC_0002

dommages collatéraux de l'achat compulsif de couteaux et de fourchettes

DSC_0003 2

DSC_0003

DSC_0005 2

DSC_0005 3

DSC_0005

DSC_0006 2

DSC_0012

Fidel, poète des toilettes sèches

DSC_0010 2

DSC_0016

 il se pourrait que de ce chien qui dormait sur un stand des puces, je fasse le héros d'un petit spectacle :
je le vois dormir, dormir... rêver peut être  

Posté par merecastor à 08:11 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

14 mai 2016

pergolette et gloria

Avec sa gloriette
Fidel découpe le ciel 
en grandes parts bleues
assaisonnées parfois 
d'un nuage de nuage
d'une ou deux hirondelles
qui chantent à la gloire
de sa gloriette
Fidel encercle la lune
déniche le soleil
et couronne d'azur le tilleul et sa couvée de fleurs.

DSC_0002

DSC_0004 2

DSC_0004

DSC_0006

DSC_0009

DSC_0020

Pour la Mc, foin d'hirondelles
mais un modeste bouquet d'étincelles 
un mot dans une des boîtes (celles du 1er mai déposées dans le village) 
une citation de Michelet chez le Lorgnon Mélancolique (curieux texte sur le pain et la viande)
un commentaire chez Ariaga
est-ce le début d'une collection, je ne sais pas, mais cette petite constellation a embrasé son imagination en berne.

DSC_0001

quant à Fidel, quand il ne fait pas de gloriette, il fait une pergola

DSC_0010

DSC_0014

DSC_0017

DSC_0018

Connais-tu le plus petit potager du monde ?
Ne cherche plus
il est dans le jardin de Fidel et de la MC : 
un pot de tomate
un pot de fraise
et basta.

DSC_0011

DSC_0013




Posté par merecastor à 20:40 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 mai 2016

zitta

un peu de silence
ça fait pas de mal

DSC_0003 2

DSC_0003

DSC_0005

DSC_0006

DSC_0007

DSC_0006 2

DSC_0008

DSC_0023

DSC_0025

DSC_0038

DSC_0028

DSC_0043

DSC_0035

DSC_0047

DSC_0064

DSC_0032

DSC_0025 2

DSC_0029

 

 

Posté par merecastor à 11:09 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,