La Mère Castor

28 juin 2017

bateau sur l'eau

thumb_DSCN1243_1024

thumb_DSCN1244_1024

thumb_DSCN1247_1024

thumb_DSCN1250_1024

thumb_DSCN1255_1024

thumb_DSCN1275_1024

thumb_DSCN1282_1024

thumb_DSCN1283_1024

thumb_DSCN1289_1024

thumb_DSCN1306_1024

thumb_DSCN1326_1024

thumb_DSCN1332_1024

thumb_DSCN1334_1024

thumb_DSCN1346_1024

thumb_DSCN1357_1024

 

thumb_DSCN1372_1024

thumb_DSCN1387_1024

thumb_DSCN1413_1024

thumb_DSCN1422_1024

thumb_DSCN1453_1024

thumb_DSCN1456_1024

thumb_DSCN1458_1024

thumb_DSCN1465_1024

thumb_DSCN1467_1024

thumb_DSCN1476_1024

thumb_IMG_0510_1024

thumb_IMG_0540_1024

thumb_IMG_0566_1024

thumb_IMG_0569_1024

thumb_IMG_0595_1024

J'ai fait la touriste et j'ai fait maman momette belle-maman, j'ai pris la brume le bateau le métro, j'ai vu des bébés paons des cochons des lamas des oies relous baveuses et voleuses de pique nique, la crèche la fête le défilé/surprise et j'ai vu Madeleine, j'ai repris le métro le RER le train
et le train-train quotidien, les chemins.

(comment aller se promener, arriver aux Tuileries pour voir la fête foraine, et trouver :
1 : du monde, normal pour un week end,
2 : des flics, beaucoup, normal on est en état d'urgence ou un truc dans le genre,
3 : la rue de Rivoli piétonne, plus étonnant, et des drapeaux arc en ciel... arc-en-ciel ? Bon sang ! Elémentaire ma chère Adèle, c'est le jour de la Gay Pride !
enfin comment, protégées par les grilles des Tuileries, nous avons vu une partie du défilé pendant qu'Emile dormait, bienheureux, dans sa poussette. Le détail qui change tout : Adèle portait une tunique à bordure arc-en-ciel) 

Un ami m'a dit que les petits enfants sont le dessert de la vie, il avait bien raison
c'est pourquoi en partie c'est ici le désert
occupée que je suis à penser à Lucie (qui a été malade) à Anaïs (coquinette poussinette mignonnette) et à Emile (le plus chou des babychous).
Mais je n'oublie ni ce petit coin de blog ni mes lecteurs et leurs ventilateurs.

Posté par merecastor à 11:18 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


06 juin 2017

encore des p'tits trous

 

le matin d'un bon pas je parcours les chemins
Aven, Vache Morte, Mer des Rochers
dans mon sac mouchoirs clé
sécateur, sacs en papier
une feuille et un stylo
parfois le petit appareil photo
je ramasse la plante chasse-diable
je m'arrête. J'écris un poème mirlitontaine mirlitonton
qui parle d'abeille, de mouche et de grillon
je cherche des signes et trouve des cartouches
des barbelés, des chaînes, des cages
dans les buissons une bête - ni pigeon ni tourterelle
qui est-elle ?-
roucoule bas et doux.
Je rentre, mets les plantes à sécher
bois un café
et j'écris ce billet.

thumb_DSCN1120_1024

thumb_DSCN1127_1024

thumb_DSCN1121_1024

thumb_DSCN1123_1024

thumb_DSCN1135_1024

cet arbre bourdonne, bruit, chante et laisse au sol des milliers de petites taches

thumb_DSCN1137_1024

thumb_DSCN1130_1024

Pendant ce temps Fidel, d'un très bon pas, longe les remparts d'Avignon avant d'aller au boulot.
thumb_DSCN1173_1024

C'est le bon moment pour cueillir le millepertuis, une des sept plantes sacrées de la Saint Jean, dite chasse-Diable, et comme, lecteur phytophile, tu ne rechigneras pas à t'instruire un brin, voilà pour toi : 
Les termes scientifiques du Millepertuis, « Hypericum », du grec « hyper » = sur, et « ericos » = image, auraient pour origine le fait qu’on peut voir au travers des petits réservoirs de sécrétion translucides des pétales. Nombreuses sont les légendes tournant autour du Millepertuis. Certaines le présente comme né du sang versé par Saint-Jean-Baptiste ou bien d’une plante que celui-ci aurait cueillie sous la croix du Christ. Quant à son nom vernaculaire Herbe de la St-Jean, il remonterait aux Croisades, au cours desquelles il était déjà utilisé comme cicatrisant des plaies par les médecins et les Frères de l’Ordre de Jean, dont le patron est justement St-Jean-Baptiste. Et d’où viennent les « mille trous » ? Du Diable - qui, jaloux de la force guérisseuse de la plante en a transpercé toutes les feuilles avec son aiguillon! Ce que viennent confirmer les points noirs des glandes oléagineuses qui apparaissent sur les feuilles tenues à la lumière comme autant de coups d’aiguille…Les peuples germaniques voyaient dans le suc rouge que les pétales libèrent au frotter le sang de Baldur, divinité du Soleil qui se sacrifiait à la Terre à chaque solstice de l’été. Plus que toute autre, le Millepertuis est une plante solaire faisant partie des herbes magiques du solstice de l’été : trois jours après celui-ci (le 24 juin), il est gorgé de soleil et est au plus beau de sa floraison et au maximum de son pouvoir guérisseur. En effet, c’est à la St-Jean que la lumière du jour atteint son maximum et que les épousailles du Soleil et la Terre battent leur plein. Cette alliance de la lumière avec la terre, de l’esprit avec la matière est fêtée depuis l’aube des temps. Encore aujourd’hui, les feux de St-Jean illuminent chaque année la nuit du solstice de l’été. 
Un autre pouvoir attribué au Millepertuis est de faire fuir les démons, d’où ses surnoms Chasse-diable ou fuga daemonum. Il suffit de l’accrocher comme autrefois au-dessus des portes et des fenêtres des maisons, des écuries et des étables pour détourner l’orage et le mauvais sort…(www.dr.hauschka.com)

Et pour faire bon poids, un autre lien.

Pour moi je vais essayer d'en faire un macérat huileux, efficace contre les brûlures.

thumb_DSCN1150_1024

thumb_DSCN1152_1024

Je travaille sur les petites bêtes, mais les appareils photos sont au bout du rouleau et il m'est difficile de montrer ce que j'ai préparé, la chenille et son cocon, le palmier dattier, les fleurs/support de toile d'araignée (quand j'aurai trouvé comment faire tenir le bousin) etc.
Enfin je pars quelques jours à Paris la semaine prochaine pour embrasser Amadémile, cette fois sans vertèbre cassée ni bronchite, ni côte fissurée (touche du bois MC) mauvais souvenirs de notre séjour de Noël.
Et puis, bonne fille, je partage avec toi le poème mirliton pour faire chanter le grillon et finir le spectacle sur les petites bêtes, écrit les fesses sur une pierre au bord d'un chemin : 

Mais voilà le soir
le petit ver tout nu 
s'est tu
Ecoute... Le grillon chante
c'est l'heure du papillon gris
l'abeille est rentrée à la ruche
la fourmi a posé son colis
Papillon et coccinelle 
ont replié leurs ailes
plus de cigale plus de mouche
chut !
Dans le calme de la nuit
seule la luciole luit
comme un morceau de soleil
qui veille
qui veille
chut, chut, la terre est endormie

et mes histoires sont finies.

(j'ai modifié, trop de répétitions...)

Ca s'appelle écrire avec les pieds.
Reste à l'apprendre... Dans le train, tiens, pourquoi pas ? 
La bise.

Posté par merecastor à 14:28 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03 juin 2017

à la Saint crin-crin

à la Saint crin-crin
quand viennent grain
orage vent tonnerre et pluie
musiciens et musiciennes
rangent dans leurs étuis
les crin-crin
et sortent les parapluies.

thumb_DSC_0001_1024

Saint Crin-Crin et Saint Grain-Grain sont sur un bateau
Saint Crin-Crin tombe à l'eau
qu'est -ce qu'il reste ?
Une photo floue 
à cause du Grain-Grain, un très gros Grain-Grain.

Fidel et moi, déterminés, sommes sortis pour aller écouter les violons populaires
mais n'avons entendu chanter que l'eau qui dégringole et fait des rigoles
comme c'était pas drôle
nous sommes rentrés
et
quand la pluie a cessé n'avons pas eu le courage de ressortir.
On n'est pas des escargots, non plus.

thumb_DSC_0008_1024

thumb_DSC_0013_1024

thumb_DSC_0012_1024

thumb_DSC_0010_1024

Chez la MC, qui dit petites bêtes dit fleurette. Bon, ok, question perles je me suis un peu lâchée et question réalisme tu repasseras - tu sais qu'il me suffit d'appeler une chose chenille pour qu'elle en soit une, une autre chose sera fleur, une autre encore palmier et je re-créerai le monde autant qu'il le faudra car rien ne m'arrête - réalisme donc, bof, mais c'était histoire de me dégourdir les doigts et de voir si j'avais toujours envie de faire n'importe quoi avec n'importe quoi.
La réponse est un oui, franc et massif, je crois bien que c'est reparti.

Et puis on s'en fout, on a reçu ce matin
une carte de Lucie avec un beau dessin
voilà notre journée
ensoleillée.

IMG_20170603_0001

(merci Lucie pour le modèle de feuilles en palmes !) 

Posté par merecastor à 20:38 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

27 mai 2017

la cour des petits

j'ai vu un chien, un loup de Tchécoslovaquie, dont la ressemblance avec le loup est troublante, hors la douceur de son regard,
un gros serpent qui brillait au bord de la route,
à Saint Rémy de Provence, ville natale de Nostradamus dont je doute fort qu'il ait prédit l'invention des boutiques à touriste, touriste de base -cigales, savon de Marseille, fruits confits et lavande- et son alter ego le touriste bobo -trucs ethniques vendus un bras et kitscheries rigolotes- à Saint Rémy donc j'ai écouté, que dis-je, savouré une divine musique et une boule de glace à l'amande tout aussi savoureuse en agréable compagnie;  
j'ai croisé une irrésistible conteuse au festival de Saint Gilles 
enfin je fais des petites bêtes, thème de trois séances spéciales fin d'année en crèche 
d'où, roulez tambours, sonnez trompettes
la naissance de la chenille en tricot
et de la cigale en origami 
à venir des fleurs, un palmier dattier, un hamac, tout ça pour l'instant dans ma tête...

thumb_DSCN1046_1024

thumb_DSCN1045_1024

écriture en patte de mouches ? En plein dans le thème la MC

thumb_DSCN1057_1024

thumb_DSCN1054_1024

thumb_DSCN1047_1024

thumb_DSC_0002_1024

le jardin fourmille et bourdonne de modèles vivants et pas farouches

thumb_DSCN1052_1024

thumb_DSCN1051_1024

thumb_DSCN1009_1024

thumb_DSCN1007_1024

thumb_DSCN1004_1024

thumb_DSCN1003_1024

thumb_DSCN0998_1024

thumb_DSCN0997_1024

thumb_DSCN0990_1024

impénétrables mystères de la traduction : en provençal, Hoche se dit : Barri o de l'Espitau

thumb_DSCN0995_1024

thumb_DSCN1024_1024

thumb_DSCN1023_1024

thumb_DSCN1019_1024

thumb_DSCN1018_1024

thumb_DSCN1031_1024

Il paraît qu'il y a une brèche quelque part qui engloutit l'eau de Vidourle, résultat : une pénétrante odeur d'algues, des rubalises et des avertissements, un filet d'eau ... Est-ce que finalement, horrible vérité, le fleuve n'en serait pas vraiment un, puisqu'il suffit d'une brèche pour le faire quasiment disparaître ? Ou bien nous fait-il une mauvaise blague ?
Vous ne voulez plus de crues, ok ! pour la peine je fais grève.
Pauvres poissons, canards, hérons, grenouilles et autres aigrettes.

thumb_DSCN1041_1024

j'ai reçu des fleurs pour la saint maman
et
je leur ai cueilli des petites soeurs.

(j'ai supprimé le message la Case-Thor qui se plaçait systématiquement en tête de gondole alors qu'on ne lui avait rien demandé, non mais)

Posté par merecastor à 15:10 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

22 mai 2017

re-composition

J'ai trouvé comment préparer le festival de contes de Saint Gilles auquel je participerai demain, fort modestement : une intervention en crèche le matin, une autre l'après-midi en école maternelle. 
par exemple
en allant vendredi soir écouter l'Oeuf Noir, conte et musique dans la cour de l'ancienne synagogue
en allant voir place Astruc - c'est une des places du village - le spectacle sur Jaurès de la compagnie CIA, pas jusqu'au bout (fatigue Fidélienne oblige) mais drôlement bien quand même, costumes de base puis chapeaux qui définissent les nombreux personnages, escabeaux comme autant de tribunes, un chouette travail de théâtre historique pas ennuyeux pour deux sous (les baillements de Fidel c'était la fatigue je te dis)
autre exemple
en adoptant sur un vide-grenier
une famille recomposée : une fille ébouriffée l'autre bien lissée
une qui tourne et fait de la musique l'autre qui perd sa culotte
un grand lutin à grand nez
et en leur inventant une histoire
il y aurait celle qui court après les brebis dort à la belle étoile se baigne à l'eau du ruisseau
celle qui reste au château à faire des ronds des ronds des ronds
et le lutin qui serait un lien entre elles
puis
en découpant des bêtes pour habiller la très belle toile d'araignée
née on ne sait comment
sur les berges de Vidourle.
Tu vois c'est facile j'ai trouvé comment me préparer
en faisant, tout en y pensant fort fort fort,
entre autres choses
autre chose.

thumb_DSCN0946_1024

thumb_DSC_0006_1024

thumb_DSC_0005_1024

thumb_DSC_0022_1024

j'ai sorti les tampons 

thumb_DSCN0960_1024

thumb_DSCN0935_1024

thumb_DSCN0947_1024

thumb_DSCN0933_1024

thumb_DSCN0959_1024

thumb_DSCN0955_1024

thumb_DSCN0948_1024

thumb_DSCN0954_1024

thumb_DSCN0951_1024

thumb_DSCN0949_1024

 

Posté par merecastor à 15:13 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


08 mai 2017

voilà pourquoi

Je t'explique : comme on avait mariage à Orléans, on est allés au Vallard.
C'est pas sur la route ? Qu'importe. On a vu des rails et des jonquilles sur la prairie, le chantourneur, son atelier et Bernadette nous a donné des oeufs de cane et de poule.
Alors, on est partis pour Poitiers. Histoire de se rapprocher d'Orléans, tu vois ? Là, on a gardé Lucie la charmante et Anaïs la délicieuse, visité leur bientôt nouvelle maison tout en travaux, on s'est s'entraînés au poussage de poussette, on a fait du toboggan et des gâteaux avec les oeufs de cane.
Ensuite on est allés à Orléans. Pour le mariage de Céline et Romain. Là, on a partagé avec Agathe, Lucie, Anaïs - grande monteuse d'escalier devant l'éternel des bébés qui ne savent pas marcher et n'ont peur de rien, surtout pas des escaliers non protégés qu'ils ne savent évidemment pas descendre - je continue la liste : Alice, Adèle, Amah et le petit Emile - petit, petit, c'est vite dit, à quatre mois et demi il met les mêmes couches qu'Anaïs qui en a treize et mon dos me dit qu'il pèse au moins aussi lourd qu'elle- partagé donc une belle et grande maison et on en a profité pour fêter les cinq ans de Lucie
- on est trop forts pour le timing dans cette famille et ce n'est pas fini car
Après le mariage, famille et retrouvailles, pétales de rose, dîner fin, feu d'artifice et brunch au château, puis le départ d'Amah, Alice, Agathe, Lucie et Anaïs, on est allés aux Sables d'Olonne. Il faut dire qu'Emile n'avait jamais vu la mer... alors roule ma poule on est partis pour l'océan. Comme ça, on a fait la bise à mamie, arpenté le remblai, salué la pendule, déploré, tout fout l'camp, la fermeture du Lutin bleu, mangé des fruits de mer avec de la mayonnaise maison. Faite avec les oeufs de poule qui restaient, tu sais, ceux de Bernadette. On a fêté l'anniversaire de Chantal, timing et opportunité, et rencontré - Ô hasard mon ami - la cousine au détour d'un rayon de Gifi.
Et c'est ainsi, que, la boucle étant bouclée et la boîte d'oeufs vidée
On a remis Adèle et Emile dans le train et puis
on est rentrés chez nous. 
Direct.

thumb_DSC_0029_1024

thumb_DSC_0036_1024

thumb_DSC_0058_1024 

thumb_DSC_0072_1024

thumb_DSC_0081_1024

thumb_DSCN0578_1024

thumb_DSC_0061_1024

thumb_DSC_0063_1024 2

à Poitiers pas de poules mais des poussins

thumb_DSCN0590_1024

 

 Poussinette à Orléans

thumb_DSCN0711_1024

thumb_DSCN0740_1024

thumb_DSCN0599_1024

thumb_DSCN0623_1024

thumb_DSCN0638_1024

thumb_DSCN0758_1024

thumb_DSCN0656_1024

thumb_DSCN0724_1024

thumb_DSCN0766_1024

thumb_DSCN0777_1024

thumb_DSCN0786_1024

thumb_DSCN0794_1024

thumb_DSCN0799_1024

thumb_DSCN0801_1024

thumb_DSCN0829_1024

thumb_DSCN0855_1024

le truc bizarre de la poupée...Croisée une sur le remblai et l'autre sur un vide-grenier.
Brrr... 

thumb_DSCN0811_1024

thumb_DSCN0834_1024

thumb_DSCN0844_1024

thumb_IMG_0179_1024

thumb_IMG_0133_1024

thumb_IMG_0192_1024

Adam n'était pas là il était à L.A. Même qu'Emile a bien aimé le regarder.

thumb_IMG_0217_1024

thumb_DSCN0866_1024

thumb_DSCN0857_1024

thumb_DSCN0858_1024

thumb_DSCN0860_1024

thumb_DSCN0862_1024

dans ma valise, des jolis sachets de graines, cadeaux de table du mariage, des bêtes en bois offertes par Gilles Chambreuil et un loup acheté pour les futurs racontages, des trucs pour les ateliers et les histoires (un thème jardin à venir, des cadres à décorer, un oeuf pour Pierre dans la Lune)  

thumb_DSCN0868_1024

thumb_DSCN0869_1024

thumb_DSCN0873_1024

thumb_DSCN0870_1024

Retrouvés la maison et le chat et des morilles - autre cadeau - 
retrouvé le jardin où les roses ont attendu, boutons fermés, notre retour.
et voilà pourquoi je n'étais pas là
j'étais là-bas.

Posté par merecastor à 14:46 - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

12 avril 2017

Savoir

 

Savoir vivre
arriver au moment de la répétition
pour savourer les prémisses
du spectaculaire spectacle de la fille qui marche et danse sur un fil
le déguster deux jours plus tard avec costume, musique, chant, public nombreux
Savoir vivre
accepter le lendemain la pauvreté de la balade avec histoire
une gentille famille avec deux enfants
entre deux histoires parler vaches - monsieur est éleveur de vaches et moi je les aime tant - salsepareille, micocoulier et pousaranque
Savoir vivre
fabriquer avec du tissu noir et deux boutons
un bébé de goudron
Savoir vivre
animer deux jours d'ateliers marionnettes avec des enfants extraordinaires
bricoleurs, inventeurs, bâtisseurs, plein d'idées et d'histoires
Savoir vivre et prendre de la hauteur
car rien ne vaut la beauté des montagnes
posées au loin
grosses bêtes pacifiques
gardiennes du temps
et veilleuses d'éternité.

thumb_DSC_0015_1024

thumb_DSC_0007_1024

thumb_DSC_0100_1024

thumb_DSC_0014_1024

thumb_DSC_0012_1024

thumb_DSCN0499_1024

thumb_DSCN0502_1024

thumb_DSC_0011_1024

thumb_DSCN0542_1024

thumb_DSCN0529_1024

thumb_DSCN0516_1024

thumb_DSCN0506_1024

thumb_DSCN0504_1024

thumb_DSCN0541_1024

thumb_DSCN0473_1024

le bébé de goudron, première.

thumb_DSCN0433_1024

thumb_DSCN0441_1024

 

Posté par merecastor à 09:34 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

06 avril 2017

boutons dehors

à coup de poing à coup de flore
boutons dehors
la Castafiore
au jardin la glycine chante fleure bourdonne
et lâche à poignées ses déchets de papier
dans le pot le super-héros
attend de poing ferme
l'escargot
enfin sur le bureau
les marionnettes attendent en rang  
les ateliers à venir.

thumb_DSC_0015_1024

thumb_DSC_0013_1024

thumb_DSC_0008_1024

thumb_DSC_0006_1024

thumb_DSC_0005_1024

thumb_DSC_0009_1024

thumb_DSC_0008_1024 2

thumb_DSC_0007_1024

thumb_DSC_0005_1024 2

 

Posté par merecastor à 10:07 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03 avril 2017

l'air de

115077279_o

T'emballe pas, Marguerite. 

Les-aventures-de-tintin1

Réponse immédiate et automatique à l'image aimablement proposée par Lakévio.

téléchargement

Posté par merecastor à 08:30 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 mars 2017

recette pour passer le temps

Il y a des fleurs et des flaques
J'ai soif chante le piaf
eau eau eau
répond là-haut
l'oiseau
dans la mare
le tétard se marre en silence
tout est prêt pour partager
la recette :
comment passer le temps au bord d'un petit fleuve au printemps
1- mettre dans un sac sécateur et boîte de craies à dessiner
2 - aller aux Oules,
choisir un endroit calme et désert
3 - s'asseoir
prendre au hasard 
une craie 
gribouiller le rocher, étaler avec les doigts
au choix
reposer la craie dans le couvercle de la boîte
en prendre une autre, recommencer.
4 - quand la boîte est vide, il est temps de rentrer.

Bande son : glou-glou dans le dos, cui-cui par dessus.
Bonus : ramasser poireau sauvage, romarin et thym en fleur,
admirer muscaris, orchidées et coucous, entendre le pou pou pou de la huppe pour la première fois,
se tremper le pied dans une mare.

thumb_DSCN0323_1024

thumb_DSCN0366_1024

thumb_DSCN0384_1024

thumb_DSCN0356_1024

thumb_DSCN0339_1024

thumb_DSCN0364_1024

thumb_DSCN0361_1024

thumb_DSCN0359_1024

thumb_DSCN0334_1024

thumb_DSCN0332_1024

thumb_DSCN0358_1024

thumb_DSCN0380_1024

thumb_DSCN0345_1024

thumb_DSCN0342_1024

thumb_DSCN0336_1024

thumb_DSCN0351_1024

thumb_DSCN0347_1024

thumb_DSCN0367_1024

thumb_DSCN0325_1024

thumb_DSCN0353_1024

thumb_DSCN0386_1024

thumb_DSCN0349_1024

thumb_DSCN0341_1024

thumb_DSCN0320_1024

thumb_DSCN0389_1024

Posté par merecastor à 11:17 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,