La Mère Castor

16 novembre 2014

Mélodie en sous sol

Albérich, spécialiste de la vie en sous sol 
chercheur de gemmes et de trésors
-rachète à bon prix or, bijoux de famille, argenterie- 
Est habillé pour l'hiver... il pourrait aller faire la manche dans le métro, à moins qu'il ne se la joue Grincheux au Pérou. Car si dans Potins des Bois il y aura un tunnel, un avion, un camion et des vélos, il n'y aura point de métro.

DSC_0019

DSC_0012

prêts à vivre heureux et à faire des tas d'enfants

Moi, MC, pauvre raconteuse tout comme Albérich - en moins riche mais pas tellement en plus grande - j'usine des deux mains, une pour Potins l'autre pour la Valise, je cuisine une bûche, carton, mousse, polystyrène, qui fait si vrai qu'une fausse mouche s'est posée dessus, et de la troisième main - il faut bien ça- je bricole d'autres spectacles pour des publics trop nombreux (trop nombreux, Mère Castor ? Ca alors ! ) pour Potins, ses subtilités, ses petits oiseaux (petits, ah ! Bien petits dirait Pourrat) et ses trucs riquiquis. Et encore un autre -je vous en remets un ça fera bon poids vous goûterez vous m'en donnerez des nouvelles- pour la crèche.

 DSC_0007

DSC_0008

DSC_0015

DSC_0021

Les cerfs les égayaient de leurs bondissements majestueux et les oiseaux, au faîte des arbres, pépiaient et chantaient à gorge déployée.

Là-dessus je m'en vais de mardi à Samedi à Poitiers garder la jolie Lucie avec mes textes sous le coude, c'est pourquoi si - dans les trains qui vont de Nîmes à Paris puis de Paris à Poitiers la vie de famille est d'un compliqué - tu rencontres une petite chose ronde, grisonnante et mal fagotée qui marmonne au dessus d'une liasse de papiers, bingo, tu auras rencontré, veinard, la Mère Castor incognito. Ne lui pique pas sa valise, tu serais déçu : entre un calendrier de l'Avent expérimental et quelques pélardons mûrs à point, il y n'aura que ses fringasses les moins pires, c'est à dire pas terribles. Vraiment pas. Mieux vaut aller traîner les vides greniers : 

DSC_0004

trouvés ce matin à Brouzet les Quissac 

Passant des courges aux pommes de terre, j'ai essayé cette recette

DSC_0010

excellent et sans gluten 

Enfin, comme Sabine est une reine du découpage, du collage et des finitions délicates, voici pour elle et pour toi aussi, lecteur, ne sois pas jaloux, une jolie chose en papier trouvée sur le net : 

paperdoll11 

la suite est là. A vos ciseaux, oh oh !

Posté par merecastor à 15:03 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


10 novembre 2014

billet participatif : quelques recettes de potirons et autres courges

DSC_0005

 

La recette de Catherine
- Une recette que j'aime beaucoup : 
Butternut 
Eplucher et couper en dés la butternut et mettre dans un saladier. 
Ajouter 3 bonnes CS d'huile d'olive, 4 gousses d'ail pilées, un peu de sel et pas mal de paprika. 
Bien mélanger et laisser macérer 1 heure. 
Etaler sur la plaque garnie d'une feuille de papier sulfurisé et cuire 45 min au four th 180.

Les contributions de Veron : 
comment éplucher une baby hubbard blue et la recette de la confiture de citre.

La recette d'Ötli
- Côté recette... potimarron... la mienne est des plus simples : un potimarron, vidé (et pas épluché), deux pommes de terre, deux carottes... cuits ensemble avec un petit carré de bouillon et du sel aux herbes... un coup de mixeur et hop... une soupe...

La recette d'Agathe : 

Peu importe le type de courge ou potiron (marron ou pas), je leur réserve le même sort pour ma soupe : exit le coeur et les pépins, découpage grossier en laissant la peau, on accompagne de carottes, pomme de terre et tout autre légume qui se trouve par là, hop, sur le papier sulfurisé et sur la plaque, un filet d'huile d'olive, râpage de noix de muscade, saupoudrage de paprika et des épices du moment, zoup, au four, puis dans l'eau bouillante, et on mixe. Avec la peau. Et toc. (Note de la bloggeuse, accessoirement mère d'Agathe : elle a un beau four tout neuf, alors elle passe tout au four, hop ! Et c'est bon)

DSC_0015

notre soupe du soir, avec des courg-ettes

La recette de Sabine

Voici ma recette courge sucrée style carot cake: 
Cake butternut, dattes et noix de pécan : 
75 g de sucre 
75 g de beurre 
100 g farine 
2 œufs 
250 g butternut rapée (gros) 
40 g noix pécan (mais je pense que des noix ordinaires c’est bien aussi) 
5 dattes découpées en petits morceaux 
Levure chimique 1 cuillère à café 
Epices : cannelle, gingembre, cardamone si tu as 
Mélanger sucre + farine + levure puis œufs pour obtenir une pâte homogène. 
Ajouter beurre fondu,épices, butternut rapée gros, noix concassées, et dattes. 
Cuire dans moule à cake ou moule rond 180° (th6) pendant 30/45mn

DSC_0013

Allez voir la recette d'Applemini du Chaudron Magique, à lire là. 

DSC_0018

Quant à Marie-Claire -parler de cuisine sans parler de son excellent blog serait une faute de goût- il me semble me souvenir qu'un de ses premiers billets était une soupe de potiron, non ? Attends, je cherche.... Voilà, c'est là, et quel titre !

Enfin, j'ai fait cette recette, qui vient elle même d'un autre blog mais ce n'est pas un billet sur l'étiquette de la Vache qui Rit non plus faut pas pousser. C'était très bon.

DSC_0011

Comme il y a encore de la place dans la marmite, lecteur amateur de bonnes choses, si tu veux contribuer, tu es le bienvenu.

Merci beaucoup aux généreux lecteurs/marmitons, reste plus qu'à faire et à goûter.

A la soupe soupe soupe
au bouillon ion ion
la soupe à l'oseille
c'est pour les d'moiselles
la soupe à l'oignon
c'est pour les garçons

Voleuse ? penses-tu, plutôt partageuse, Emsoe

du potimarron, de l'eau, du sel et de la crème. Hyper original ! (très simple et alors ?)

La recette d'Anne :
 je te propose une recette de potimarron que j'adore faire ! Pas besoin de les peler ! 
Couper le ou les potimarron(s) en deux, enlever les graines. 
Hacher un peu d'ail dans chaque moitié, mettre du thym, du lait, du sel, du beurre et de la muscade. 
Laisser cuire un long moment et manger à petite cuillère. 
Je les fais cuire au four à bois pour qu'ils ne soient pas trop secs et il n'y en jamais assez pour nous 5. 

Posté par merecastor à 10:40 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

La Cucaracha tralala

DSC_0019

Quand j'ai eu fini de tricoter à Alberich sa petite tenue de saison et que, fière comme pas deux, je lui ai passé (nickel, juste à sa taille, non ?) Fidel m'a fait remarquer qu'il ne lui manquait plus qu'un bonnet à oreilles et une flûte de Pan en bandoulière pour en faire un nain péruvien.
Tiens c'est vrai ça, la mini flûte de Pan c'est pas bien dur à faire, du bonnet à oreilles je fais mon affaire, et, au lieu de l'envoyer ad patres d'un vigoureux coup de patte, l'ours pourrait le réexpédier directement au Pérou aller voir là-bas s'il y a des jeunes filles à tourmenter.
Et là, au moins, il ne ressemblera plus du tout à Grincheux. (d'autres accessoires là)

Une première recette est arrivée (merci Catherine) j'en attends encore quelques unes, et à nous le billet comestible et communautaire.

Posté par merecastor à 09:00 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09 novembre 2014

Savoir vivre

Alors qu'hier soir, avec un cousin de passage, nous mettions le couvert dans la cuisine, la discussion est venue sur les us, coutumes voires maniaqueries sur la place qui convient aux dits-couverts.
Et c'est ainsi que, sautant d'une méthode mnémotechnique à une autre, nous en sommes arrivés à la conclusion que, pour disposer convenablement fourchette et couteau, il fallait penser à Jacques Chirac.
Ou à un plateau de théâtre.
Ou à Jésus Christ, mais pas à cause de la cène, jumelle phonique de la scène de théâtre. 
C'est tout le plaisir de la conversation entre gens de spectacle... (tu n'as rien compris ? explication en fin de billet *)

DSC_0070

DSC_0088

on n'a pas fait que manger, on s'est promenés aussi

Ce matin, vide grenier de Saint Hippolyte : 

DSC_0090

2€ les 3, qui dit mieux

 
A peine ouvert le livre de Citati, me suis faite happer : 

DSC_0091

DSC_0093

la suite est à l'avenant, chouette trouvaille.

10750483_10152510851372921_3639460855386223206_o

cadeau venu du froid (avec un beau ciel bleu...) envoyé d'Islande par Alice
simple et efficace, pour Dimanche et Croix.

*C'est simple : j'ai appris (et j'applique) que la fourchette se place à gauche de l'assiette et le couteau à droite. Imagine maintenant que tu regardes un plateau de théâtre : Jardin se trouve à gauche et cour à droite.
Pour s'en souvenir, on m'a dit : pense à Jésus-Christ ou à Jacques Chirac -comme ça je pense à eux de temps en temps parce que sinon hein- (J pour jardin, C pour cour, dans le sens de la lecture,  bon ça tu avais compris).
Donc et par conséquent : si tu regardes ton assiette comme la scène d'un spectacle gastronomique à venir, jardin est la fourchette et cour est le couteau. Cou-r, cou-teau, cou-r, cou-teau.
Ahhh ! les subtilités historiques de la mnémotechnique.

DSC_0014

production locale, la fourchette géante

Et ton couteau, lecteur ? Tu t'en fous ou tu pinailles comme moi ?
(Le jour du repas fatal, où Jésus avait-il placé ce couteau qu'ensuite on lui planta dans le dos ?)

A part ça et sans transition, lecteur, si tu as des recettes de courges, potiron, potimarron et autre citrouille sous le coude, nous pourrions en faire un billet de saison. 

Posté par merecastor à 12:12 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 novembre 2014

rien de rien

Je t'aime mon lecteur, tu le sais, mais envisager un calendrier de l'Avent pour deux personnes serait déraisonnable, comme il est déraisonnable de continuer à chuchoter dans le désert des blogs. 
Alors pour l'instant, rien.
Ce n'est pas que je veuille arrêter mais franchement...

Posté par merecastor à 11:24 - Commentaires [12] - Permalien [#]



01 novembre 2014

samedi

Est-ce la vision, hier soir, d'un Petit Poucet assez réussi, cruel, loufoque et mélancolique qui m'a secouée ? 
Aujourd'hui c'est l'abondance à notre retour du marché qui -après avoir tiré vers le bas nos bras fatigués- m'a tiré l'oeil. 

DSC_0002

DSC_0003

Calculer combien de poucets faméliques nous pourrions nourrir avec ça
et combien de jours il nous faudrait avant d'aller  
les perdre dans la forêt.

DSC_0006

bonus, un vide grenier : Swift, Kipling, Houellebecq, des contes africains et suédois et un roman de Richard Powers (je ne connais pas) acheté pour le titre et la couverture : Trois fermiers s'en vont au bal.

120127_imfinsterenwalde_03-1412844439734

120127_imfinsterenwalde_06-1412844439734

images Arte

Posté par merecastor à 13:34 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 octobre 2014

des rubans des ru-bêtes

Chuuut...ne dis pas à Lucie que je lui prépare un calendrier de l'Avent, 24 petits sacs garnis de personnages en playmobil avec assez de place pour que sa maman y glisse une douceur du matin... Chuuut.

DSC_0002

belle et bonne occasion d'utiliser les merveilleux tissus pagne

DSC_0004

DSC_0005

(toi-même)

DSC_0008

DSC_0012

Extirper de vieilles boîtes des trucs en bois des machins en plastique
des lacets des rubans des rubettes
et des bebêtes
c'est ça aussi être Momette.

Ma mère m'a donné des rubans des rubettes
Ma mère m'a donné des rubans satinés.

Tu connais ?

Merveille du hasard, je trouve et une version d'Henri Pourrat et l'existence d'un livre de comptines signé de son nom :

Ma mère m'a donné
des rubans des rubettes

Ma mère m'a donné
des rubans satinés
Pour faire des jarretières
à ma bonne grand-mère
qui s'est mise en colère
que je n'avais rien à faire
Ma mère m'a donné 
des rubans des rubettes

Ma mère m'a donné 
des rubans satinés !

Momette et grand-mère, bonnet blanc et blanc bonnet. Avec ou sans rubans.

Cependant et en attendant ton calendrier de l'Avent (tu en veux ? Oui ? Dis le encore ? Plus fort ?)
je te quitte et fais fi de ces babioleries, ami lecteur
Car j'ai bonhomme de neige en tissu pour lundi soir.

Posté par merecastor à 15:07 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 octobre 2014

créneaux oiseau dodo

Préférant à la plage entouristée les rochers, les cailloux et les réserves à coquillages, nous avons fait la tournée des nuages, des pierres, des enfouis, des ensablés, des perdus pas pour tout le monde, serré la main froide du chevalier, frissonné au masque sombre, à la dépouille de l'oiseau et visité des châteaux des châteaux... Ah les beaux châteaux.

DSC_0008

DSC_0010

DSC_0014

DSC_0021

DSC_0006

DSC_0035

DSC_0027

DSC_0029

DSC_0036

DSC_0037

DSC_0044

DSC_0041

DSC_0045

DSC_0049

DSC_0058

DSC_0066

DSC_0069

DSC_0074

DSC_0076

Posté par merecastor à 17:59 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 octobre 2014

danser sur l'eau

DSC_0198 

DSC_0097

DSC_0014

DSC_0012

DSC_0016

DSC_0099-001

DSC_0127

DSC_0131

DSC_0021

DSC_0032

DSC_0101

et attraper les nuages

Posté par merecastor à 09:24 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 octobre 2014

douceur poitevine

Fuyant la pluie et les alertes multicolores qui s'abattent sur notre pauvre sud, traversant la brume, les ponts et même les nuages, Fidel et moi, en route pour la Vendée (tu es las des coquillages du sable et des vagues ? Moi je les aime pour la vie) avons fait une halte poitevine pour aller embrasser les parents de Lucie et leur ravir quelques jours leur joli trésor, afin de l'emmener voir la famille, les vagues, les coquillages, le sable. 

DSC_0006

DSC_0011

DSC_0016

DSC_0018

DSC_0121

le prince charmant vu par Lucie, 2 ans et 5 mois.

DSC_0044

DSC_0055

DSC_0057

DSC_0063

DSC_0067

DSC_0120

au parc Blossac la chèvre est câline, la perruche mendigote et partageuse, le lion de pierre soumis et les arbres bien rangés.

DSC_0152

DSC_0169

DSC_0159

DSC_0171

DSC_0174

les petites lumières de notre Dame la Grande

DSC_0183

DSC_0188-001 

Un bout de ce billet est une participation à dimanche et croix.

Posté par merecastor à 15:13 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,



Fin »