La Mère Castor

la case Thor

thumb_DSC_0017_1024

thumb_DSC_0014_1024

thumb_DSCN0915_1024

thumb_DSC_0009_1024

thumb_DSC_0003_1024

thumb_DSCN0923_1024

thumb_DSCN0921_1024

thumb_DSCN0919_1024

thumb_DSCN0916_1024

thumb_DSCN0910_1024

thumb_DSCN0902_1024

thumb_DSC_0011_1024

thumb_DSC_0016_1024

thumb_DSCN0898_1024

thumb_DSCN0891_1024

thumb_DSCN0887_1024

thumb_DSCN0886_1024

thumb_DSC_0018_1024

thumb_DSC_0013_1024

un mystère derrière une fenêtre
un heuchera brume légère sur vieilles pierres
un moment de chagrin
dans un ancien jardin
la consolation par l'éternelle beauté du chant des oiseaux
un bourdon besogneux bourdonnant besognant le chèvrefeuille
la gloire du coquelicot
et celle de la capucine
les promesses du citronnier 
et dans les pots
des Thor
en veux-tu en voilà
marteau au poing regard d'acier muscles saillants
ils veillent au grain, essuient la grêle sans piper
laissant, grands seigneurs,
l'escargot 
baver et se gaver 
cependant que fidèle à lui-même
Fidel annonce et proclame
-parole définitive, incontournable, indiscutable-: 
sur la terrasse, la Mère case Thor partout.

Pensé à toi, Alice, en passant sous les tilleuls de la Mer des Rochers, où nous allions cueillir les fleurs quand tu étais toute petite, accrochée dans notre dos, pensé à toi en voyant le terrible olivier en fleur (fleur très allergène pour Alice l'allergique), enfin à l'épicerie la voisine m'a demandé de tes nouvelles et t'a fait des compliments, du miel pour mon coeur un peu cabossé.
A Sauve, tu es partout chez toi.
Valable pour Agathe, Gaëtan, Lucie et Anaïs (Gala) Adèle, Amah et Emile (Amadémile) et Adam, of course, mes chéris d'amour.

Retrouvé Tothor-fais ton boulot piano piano-: 

Posté par merecastor à 10:00 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


22 mai 2017

re-composition

J'ai trouvé comment préparer le festival de contes de Saint Gilles auquel je participerai demain, fort modestement : une intervention en crèche le matin, une autre l'après-midi en école maternelle. 
par exemple
en allant vendredi soir écouter l'Oeuf Noir, conte et musique dans la cour de l'ancienne synagogue
en allant voir place Astruc - c'est une des places du village - le spectacle sur Jaurès de la compagnie CIA, pas jusqu'au bout (fatigue Fidélienne oblige) mais drôlement bien quand même, costumes de base puis chapeaux qui définissent les nombreux personnages, escabeaux comme autant de tribunes, un chouette travail de théâtre historique pas ennuyeux pour deux sous (les baillements de Fidel c'était la fatigue je te dis)
autre exemple
en adoptant sur un vide-grenier
une famille recomposée : une fille ébouriffée l'autre bien lissée
une qui tourne et fait de la musique l'autre qui perd sa culotte
un grand lutin à grand nez
et en leur inventant une histoire
il y aurait celle qui court après les brebis dort à la belle étoile se baigne à l'eau du ruisseau
celle qui reste au château à faire des ronds des ronds des ronds
et le lutin qui serait un lien entre elles
puis
en découpant des bêtes pour habiller la très belle toile d'araignée
née on ne sait comment
sur les berges de Vidourle.
Tu vois c'est facile j'ai trouvé comment me préparer
en faisant, tout en y pensant fort fort fort,
entre autres choses
autre chose.

thumb_DSCN0946_1024

thumb_DSC_0006_1024

thumb_DSC_0005_1024

thumb_DSC_0022_1024

j'ai sorti les tampons 

thumb_DSCN0960_1024

thumb_DSCN0935_1024

thumb_DSCN0947_1024

thumb_DSCN0933_1024

thumb_DSCN0959_1024

thumb_DSCN0955_1024

thumb_DSCN0948_1024

thumb_DSCN0954_1024

thumb_DSCN0951_1024

thumb_DSCN0949_1024

 

Posté par merecastor à 15:13 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

08 mai 2017

voilà pourquoi

Je t'explique : comme on avait mariage à Orléans, on est allés au Vallard.
C'est pas sur la route ? Qu'importe. On a vu des rails et des jonquilles sur la prairie, le chantourneur, son atelier et Bernadette nous a donné des oeufs de cane et de poule.
Alors, on est partis pour Poitiers. Histoire de se rapprocher d'Orléans, tu vois ? Là, on a gardé Lucie la charmante et Anaïs la délicieuse, visité leur bientôt nouvelle maison tout en travaux, on s'est s'entraînés au poussage de poussette, on a fait du toboggan et des gâteaux avec les oeufs de cane.
Ensuite on est allés à Orléans. Pour le mariage de Céline et Romain. Là, on a partagé avec Agathe, Lucie, Anaïs - grande monteuse d'escalier devant l'éternel des bébés qui ne savent pas marcher et n'ont peur de rien, surtout pas des escaliers non protégés qu'ils ne savent évidemment pas descendre - je continue la liste : Alice, Adèle, Amah et le petit Emile - petit, petit, c'est vite dit, à quatre mois et demi il met les mêmes couches qu'Anaïs qui en a treize et mon dos me dit qu'il pèse au moins aussi lourd qu'elle- partagé donc une belle et grande maison et on en a profité pour fêter les cinq ans de Lucie
- on est trop forts pour le timing dans cette famille et ce n'est pas fini car
Après le mariage, famille et retrouvailles, pétales de rose, dîner fin, feu d'artifice et brunch au château, puis le départ d'Amah, Alice, Agathe, Lucie et Anaïs, on est allés aux Sables d'Olonne. Il faut dire qu'Emile n'avait jamais vu la mer... alors roule ma poule on est partis pour l'océan. Comme ça, on a fait la bise à mamie, arpenté le remblai, salué la pendule, déploré, tout fout l'camp, la fermeture du Lutin bleu, mangé des fruits de mer avec de la mayonnaise maison. Faite avec les oeufs de poule qui restaient, tu sais, ceux de Bernadette. On a fêté l'anniversaire de Chantal, timing et opportunité, et rencontré - Ô hasard mon ami - la cousine au détour d'un rayon de Gifi.
Et c'est ainsi, que, la boucle étant bouclée et la boîte d'oeufs vidée
On a remis Adèle et Emile dans le train et puis
on est rentrés chez nous. 
Direct.

thumb_DSC_0029_1024

thumb_DSC_0036_1024

thumb_DSC_0058_1024 

thumb_DSC_0072_1024

thumb_DSC_0081_1024

thumb_DSCN0578_1024

thumb_DSC_0061_1024

thumb_DSC_0063_1024 2

à Poitiers pas de poules mais des poussins

thumb_DSCN0590_1024

 

 Poussinette à Orléans

thumb_DSCN0711_1024

thumb_DSCN0740_1024

thumb_DSCN0599_1024

thumb_DSCN0623_1024

thumb_DSCN0638_1024

thumb_DSCN0758_1024

thumb_DSCN0656_1024

thumb_DSCN0724_1024

thumb_DSCN0766_1024

thumb_DSCN0777_1024

thumb_DSCN0786_1024

thumb_DSCN0794_1024

thumb_DSCN0799_1024

thumb_DSCN0801_1024

thumb_DSCN0829_1024

thumb_DSCN0855_1024

le truc bizarre de la poupée...Croisée une sur le remblai et l'autre sur un vide-grenier.
Brrr... 

thumb_DSCN0811_1024

thumb_DSCN0834_1024

thumb_DSCN0844_1024

thumb_IMG_0179_1024

thumb_IMG_0133_1024

thumb_IMG_0192_1024

Adam n'était pas là il était à L.A. Même qu'Emile a bien aimé le regarder.

thumb_IMG_0217_1024

thumb_DSCN0866_1024

thumb_DSCN0857_1024

thumb_DSCN0858_1024

thumb_DSCN0860_1024

thumb_DSCN0862_1024

dans ma valise, des jolis sachets de graines, cadeaux de table du mariage, des bêtes en bois offertes par Gilles Chambreuil et un loup acheté pour les futurs racontages, des trucs pour les ateliers et les histoires (un thème jardin à venir, des cadres à décorer, un oeuf pour Pierre dans la Lune)  

thumb_DSCN0868_1024

thumb_DSCN0869_1024

thumb_DSCN0873_1024

thumb_DSCN0870_1024

Retrouvés la maison et le chat et des morilles - autre cadeau - 
retrouvé le jardin où les roses ont attendu, boutons fermés, notre retour.
et voilà pourquoi je n'étais pas là
j'étais là-bas.

Posté par merecastor à 14:46 - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

12 avril 2017

Savoir

 

Savoir vivre
arriver au moment de la répétition
pour savourer les prémisses
du spectaculaire spectacle de la fille qui marche et danse sur un fil
le déguster deux jours plus tard avec costume, musique, chant, public nombreux
Savoir vivre
accepter le lendemain la pauvreté de la balade avec histoire
une gentille famille avec deux enfants
entre deux histoires parler vaches - monsieur est éleveur de vaches et moi je les aime tant - salsepareille, micocoulier et pousaranque
Savoir vivre
fabriquer avec du tissu noir et deux boutons
un bébé de goudron
Savoir vivre
animer deux jours d'ateliers marionnettes avec des enfants extraordinaires
bricoleurs, inventeurs, bâtisseurs, plein d'idées et d'histoires
Savoir vivre et prendre de la hauteur
car rien ne vaut la beauté des montagnes
posées au loin
grosses bêtes pacifiques
gardiennes du temps
et veilleuses d'éternité.

thumb_DSC_0015_1024

thumb_DSC_0007_1024

thumb_DSC_0100_1024

thumb_DSC_0014_1024

thumb_DSC_0012_1024

thumb_DSCN0499_1024

thumb_DSCN0502_1024

thumb_DSC_0011_1024

thumb_DSCN0542_1024

thumb_DSCN0529_1024

thumb_DSCN0516_1024

thumb_DSCN0506_1024

thumb_DSCN0504_1024

thumb_DSCN0541_1024

thumb_DSCN0473_1024

le bébé de goudron, première.

thumb_DSCN0433_1024

thumb_DSCN0441_1024

 

Posté par merecastor à 09:34 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

06 avril 2017

boutons dehors

à coup de poing à coup de flore
boutons dehors
la Castafiore
au jardin la glycine chante fleure bourdonne
et lâche à poignées ses déchets de papier
dans le pot le super-héros
attend de poing ferme
l'escargot
enfin sur le bureau
les marionnettes attendent en rang  
les ateliers à venir.

thumb_DSC_0015_1024

thumb_DSC_0013_1024

thumb_DSC_0008_1024

thumb_DSC_0006_1024

thumb_DSC_0005_1024

thumb_DSC_0009_1024

thumb_DSC_0008_1024 2

thumb_DSC_0007_1024

thumb_DSC_0005_1024 2

 

Posté par merecastor à 10:07 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


03 avril 2017

l'air de

115077279_o

T'emballe pas, Marguerite. 

Les-aventures-de-tintin1

Réponse immédiate et automatique à l'image aimablement proposée par Lakévio.

téléchargement

Posté par merecastor à 08:30 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 mars 2017

recette pour passer le temps

Il y a des fleurs et des flaques
J'ai soif chante le piaf
eau eau eau
répond là-haut
l'oiseau
dans la mare
le tétard se marre en silence
tout est prêt pour partager
la recette :
comment passer le temps au bord d'un petit fleuve au printemps
1- mettre dans un sac sécateur et boîte de craies à dessiner
2 - aller aux Oules,
choisir un endroit calme et désert
3 - s'asseoir
prendre au hasard 
une craie 
gribouiller le rocher, étaler avec les doigts
au choix
reposer la craie dans le couvercle de la boîte
en prendre une autre, recommencer.
4 - quand la boîte est vide, il est temps de rentrer.

Bande son : glou-glou dans le dos, cui-cui par dessus.
Bonus : ramasser poireau sauvage, romarin et thym en fleur,
admirer muscaris, orchidées et coucous, entendre le pou pou pou de la huppe pour la première fois,
se tremper le pied dans une mare.

thumb_DSCN0323_1024

thumb_DSCN0366_1024

thumb_DSCN0384_1024

thumb_DSCN0356_1024

thumb_DSCN0339_1024

thumb_DSCN0364_1024

thumb_DSCN0361_1024

thumb_DSCN0359_1024

thumb_DSCN0334_1024

thumb_DSCN0332_1024

thumb_DSCN0358_1024

thumb_DSCN0380_1024

thumb_DSCN0345_1024

thumb_DSCN0342_1024

thumb_DSCN0336_1024

thumb_DSCN0351_1024

thumb_DSCN0347_1024

thumb_DSCN0367_1024

thumb_DSCN0325_1024

thumb_DSCN0353_1024

thumb_DSCN0386_1024

thumb_DSCN0349_1024

thumb_DSCN0341_1024

thumb_DSCN0320_1024

thumb_DSCN0389_1024

Posté par merecastor à 11:17 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

28 mars 2017

J'avais écrit un message pour souhaiter à Adam un bon anniversaire. Je l'ai supprimé par erreur, et comme je ne fais pas de brouillon, je serais bien incapable de le refaire. Pas grave, il ne lit pas ce blog.
Bon anniversaire Habby de mon coeur....

Posté par merecastor à 18:33 - Commentaires [5] - Permalien [#]

26 mars 2017

dé-livré

 

114932986

Excusez-moi, Madame, je
Ah non, hein !
Attendez, je voulais
Non et non, si je vous dis non c'est non, vous êtes sourd ou quoi ?
Non, pas du tout, mais je voulais seulement
On les connait les types dans votre genre, sous prétexte d'avoir une belle gueule vous vous croyez tout permis ! Mais je n'ai pas que ça à faire ! 
Mais je...
Et que je t'engage la conversation, et que je rentre juste de voyage gnagnagna, sorry excuse me, oups, j'ai perdu l'habitude du français, là-bas je parlais anglais, tamoul, cantonais ou je ne sais quoi, et me voilà à écouter vos balivernes et vos souvenirs sans être sûre qu'ils seront vrais. Ca suffit vous dis-je ! Vous me faites perdre mon temps, la Nouvelle Zélande me fout les glandes, je me fiche de l'Autriche et la Patagonie, non merci. Allez débiter vos histoires ailleurs, jeune homme, je ne mange pas de ce pain là.
Mais ce n'est pas ce que vous croyez...
Allez, allez, on ne me la fait pas ! Vous vous ennuyez, vous avez vu en moi une proie facile, un morceau de premier choix ? Taratata. Passez votre chemin, et le bonjour chez vous.
Et bien... au revoir, dit le jeune homme.
C'est ça, monsieur, adieu, adieu !

S'approchant d'un homme qui passait par là, le type sort de sa poche un petit papier plié, froissé, taché qu'il déplie en tremblant et qu'il montre en disant : 
Excusez-moi, Monsieur, pourriez-vous m'aider ? Je cherche le 21, rue de la Miséricorde.

Note de la MC : il se trouve que la passante désagréable habite rue de la Miséricorde, au numéro 21, que ce jeune homme fatigué qui se rend chez elle arrive d'un pays en guerre où il a été fait prisonnier avec le fils de la dame. Ils viennent juste d'être libérés et le jeune homme est porteur d'un message important de la part du fils qui ne souhaite pas retrouver sa famille tout de suite. 
Etonnant, non ? (emprunté à tusaisqui, de son petit nuage il ne m'en voudra pas)
Mais,
Je laisse au lecteur à l'imagination galopante tel un cheval fougueux sortant du box après l'hiver le plaisir d'inventer la suite, rebondissements, pleurs, regrets et remords. Je ne suis pas romancière non plus, hein, Lakévio ?

Des romans justement je viens d'en lire quatre (entre autres) parce que je fais partie d'un juré pour un petit prix littéraire (un bien grand mot) de la Communauté de Communes.
Et bien, ce n'est pas si facile de lire des mauvais, voire de très mauvais romans.
Par chance, mon vieil ami le hasard a voulu que je les lise en ordre croissant d'intérêt, si bien que refermant le quatrième j'ai su que mon choix se porterait sur celui-là, sans aucune hésitation. Mes arguments sont prêts, mais si tu veux connaître les titres des romans, il faudra attendre un peu...

Enfin, pour le premier anniversaire de ma deuxième, délicieuse et charmante petite fille, Anaïs, j'ai bricolé un livre qu'elle a reçu hier. C'était amusant à faire, ce n'est pas parfait et plein de maladresse, mais tout le temps que j'ai passé à le faire je pensais à elle, et il paraît qu'elle a aimé le découvrir : 

thumb_DSC_0014_1024

thumb_DSC_0010_1024

thumb_DSCN0164_1024

thumb_DSCN0159_1024

thumb_DSCN0157_1024

thumb_DSCN0155_1024

thumb_DSCN0154_1024

La bise, lecteur printanier.  

Posté par merecastor à 17:28 - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Anaï-versaire

le vieux mur
montre en rang
ses dents
l'euphorbe éparpille
éphémères pampilles
ses billes
le bourgeon perle
l'arbre mousse
le chemin se tortille
le château souffle sur les nuages
nous suivons
des pieds
sentier et balises
des yeux ce qui enchante
et tout ce qui brille.

thumb_DSCN0256_1024

thumb_DSCN0254_1024

thumb_DSCN0249_1024

thumb_DSCN0247_1024

thumb_DSCN0245_1024

thumb_DSCN0271_1024

thumb_DSCN0268_1024

thumb_DSCN0264_1024

thumb_DSCN0263_1024

thumb_DSCN0259_1024

thumb_DSCN0280_1024

thumb_DSCN0277_1024

thumb_DSCN0272_1024

Il y a un an, la belle Anaïs ouvrait sur le monde ses yeux d'étoile
un jour nous irons avec elle
courir les chemins, les papillons et les perles pour rire 
mais aujourd'hui nous lui souhaitons un très joyeux anniversaire.

Posté par merecastor à 15:33 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,