La Mère Castor

14 juillet 2021

à la verticale, nom d'un petit bonhomme !

Lasse de l'interminable mode du raconte tapis qui pousse à la courbette
fait mal au dos
et montre vite ses limites
la Mère Castor s'est embarquée dans la fabrication de décors debout
-lève - toi si tu es un homme une femme, MC ! -
tu as vu la montagne, certes, mais voilà la suite
qui n'est peut être pas une fin. 

thumb_IMG_8727_1024

thumb_IMG_8746_1024

thumb_IMG_8748_1024

thumb_IMG_8749_1024

sous le regard étonné de maman corbeau 

Comme dans un hôtel de luxe - une chambre, une ambiance - tour à tour la MC et ses histoires iront à la montagne, dans la forêt ou le désert, aux marches du Palais ou dans un village coquet.
(le bazar derrière c'est cadeau, ça s'appelle la vraie vie) 
et, comme je sais que vous l'attendez tous et toutes, un petit tour à Avignon, son lapin, ses ours, ses gens et même, cadeau suprème, le dos de Fidel qui porte un tee-shirt de son fils bien-aimé, Habstrakt. Et hop ! 

thumb_IMG_8661_1024

thumb_IMG_8665_1024

je veux une chaise comme ça pour raconter (avec plein de cachettes)
après le mal au dos, le mal aux fesses, j'aurais tout essayé.

thumb_IMG_8685_1024

thumb_IMG_8701_1024

thumb_IMG_8712_1024

thumb_IMG_8663_1024

thumb_IMG_8669_1024

avant Samson de Brett Bailey, cérémonie, transes, chant divin et bonne musique

thumb_IMG_8677_1024

exposition dans l'église des Celestins

thumb_IMG_8693_1024

thumb_IMG_8704_1024

aussitôt dit...

thumb_IMG_8708_1024

on peut penser ce qu'on veut d'Olivier Py, mais "son" Hamlet à la médiathèque Ceccano est un formidable spectacle, un texte ébouriffant, des comédiens extraordinaires de talent et d'énergie, quel beau travail ! 

 

Posté par merecastor à 16:32 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


30 juin 2021

vieilles pelotes

Usant de la technique éprouvée, dite : vieilles pelotes et bout de carton
Je suis arrivée au bout du premier décor.

thumb_IMG_8642_1024

Au suivant ! 

 

Posté par merecastor à 12:39 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28 juin 2021

le chemin des aiguilles

J'ai failli oublier que raconter ne sera jamais
se contenter de mots 
sur des papiers rangés et classés dans des tiroirs - vrac, nouveauté, orient, refuges, animaux, thématique et autres étiquettes-
que ce n'est pas le conte qui a créé la forêt 
mais la forêt, le désert, la lande qui ont créé les histoires
Alors
j'ai gribouillé sur le cahier
repris le fil et le chemin des aiguilles
pour bricoler montagne, palais, forêt
où nicher les contes de l'été
- j'ai plein de laine bleue et encore l'envie de faire, alors, faisons, tricotons le ciel, brodons les flancs de la montagne, inventons un palais de dentelles -

thumb_IMG_8635_1024

thumb_IMG_8634_1024

thumb_IMG_8637_1024

thumb_IMG_8639_1024

Beau ? Non, ce n'est pas le but, mais utile à la narration castorienne. 


Ca ne fait que commencer,
je ne sais pas où ça va, mais
ça va.

Posté par merecastor à 18:43 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

23 juin 2021

à bon chat bon rat

Balade du dimanche après la pluie
un rat, une grille, du gris
Balade du lundi
nuages et friselis en bleu en blanc
Travail de mardi
je reviens de Pissevin avec des plantes offertes par Naïma, du rouge du vert du gris
je les retrouve, elle et ses amies, mardi prochain pour la dernière séance -parler le français, le lire, l'écrire, vaste programme - et je sais déjà qu'elles vont me manquer
Balade du matin
Dans la boîte à livre, des contes russes et sur la voie verte un chien -du blanc du noir- nommé Pablo (c'était écrit dessus, avec son numéro de téléphone, j'ai envoyé des messages, on m'a répondu)
que j'ai fini par renvoyer : à la maison ! file ! 
il m'a écoutée - je parle le chien- il a fait demi-tour
et mon coeur ami des bêtes s'est un peu serré
pourvu qu'il traverse la route sans encombre
pourvu que son maître le retrouve
pourvu pourvu pourvu
aux Oules, du vert, du gris
de retour au village, quelques rayures
du gris
et un café
noir.

thumb_IMG_8622_1024

thumb_IMG_8596_1024

thumb_IMG_8597_1024

thumb_IMG_8606_1024

thumb_IMG_8620_1024

2 tableaux de Fabienne Astier

thumb_IMG_8611_1024

thumb_IMG_8614_1024

Sauve s'éveille, merveille

thumb_IMG_8623_1024

thumb_IMG_8615_1024

thumb_IMG_8625_1024

thumb_IMG_8617_1024

thumb_IMG_8621_1024

thumb_IMG_8624_1024

thumb_IMG_8600_1024

mi-vert mi-brun Vidourle 
joue le premier tour

(j'ai reçu ce message : Pablo est rentré à la maison. Ouf!)

Posté par merecastor à 09:28 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

18 juin 2021

la mer est immense

Du fond du canapé
cahier et crayons tout près de moi posés
après délibérations et réflexions aussi profondes
que l'océan -quel à propos-
j'ai décidé 
de faire bouffer la sirène à la baleine -en plus ça rime-
d'enfermer le message qui annonce son forfait dans une bouteille
de faire trouver la bouteille par la souris partie faire un tour en mer
de faire ouvrir la dite bouteille par un crabe pince-monseigneur (tiens, joli nom pour un crabe)
de faire lire le message au pirate qui passait par là
de faire endormir la baleine par le pirate qui se souvient des berceuses que sa maman lui chantait quand il était petit
de libérer la sirène qui ira se la couler douce sur une île à cocotiers.
Et non, elle n'épousera pas le pirate.
Tout ça parce que, sur mon agenda, j'ai écrit : MER pour les séances à venir, et que, la pêche étant maigre (je connais peu d'histoires pour les tout-petits sur la mer) il a fallu que je réfléchisse.
Avec cette chaleur ? 
Oui.
Et que je mette le papier dans la bouteille
et que je m'assure que je pourrai le sortir 
hop ! comme ça
c'est que mon public est exigeant et sérieux,
pas question
d'approximation quand on n'a pas encore trois ans.

thumb_IMG_8594_1024

je sais, le pirate n'a qu'un oeil, mais pour lire trois lignes ça suffira bien.

Il y aura aussi des poissons, des chansons, une promenade en bateau et un enfant endormi dans un hamac.

 

Posté par merecastor à 18:08 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


12 juin 2021

Must be

Me suis mise à genoux devant l'amie de mon genou
celui qui compte les marches
et marche une fois non une fois oui
celui qui dit que la jeunesse c'est fini
j'ai compté quatre vaches et un veau
ici des vaches c'est nouveau
il y a même une bravarde qui a la cloche au cou comme dans le merveilleux, l'inépuisable Trésor des Contes de Pourrat
j'ai vu les trois états de la matière bois, écorce, feuilles, planches
et des panneaux, un qui dit l'eau et un qui interdit 
j'ai cueilli le premier millepertuis
et rassemblé tous les soucis,

thumb_IMG_8579_1024

thumb_IMG_8573_1024

thumb_IMG_8575_1024

thumb_IMG_8580_1024

thumb_IMG_8584_1024

thumb_IMG_8585_1024

thumb_IMG_8590_1024

thumb_IMG_8587_1024

thumb_IMG_8588_1024

thumb_IMG_8589_1024

thumb_IMG_8591_1024

Avec de l'huile d'olive, des bocaux, du soleil et du temps - j'ai tout ça - je vais pouvoir faire ma sorcière (Momette Pomfresh, c'est l'autre nom de la MC).

must be the season of the witch, isn't it ?
(Lana del Rey l'a chanté aussi mais je ne connais que la version de Donovan, quand je te dis que j'ai mal au genou... il paraît que c'est Jimmy Page à la guitare dans cette version.)

 

Posté par merecastor à 10:46 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10 juin 2021

la femme de l'ogre

Hier, atelier conte/écriture à Amaos.
Avec les 9 enfants, nous avons lu et raconté Jacques et le haricot magique (et fait du vocabulaire)
Certains connaissaient bien et d'autres pas trop.
Nous avons fait une liste d'émotions et cherché celles des personnages de l'histoire : Jacques, la maman de Jacques, l'ogre, la femme de l'ogre.
Les enfants n'étaient pas chauds pour écrire - trois d'entre eux sont en grande section de maternelle, donc pas d'écriture -moi pas chaude pour les contraindre, je leur ai proposé d'imaginer -paroles puis dessin- qu'était devenue la femme de l'ogre.

thumb_IMG_8564_1024

thumb_IMG_8560_1024

thumb_IMG_8561_1024

thumb_IMG_8562_1024

thumb_IMG_8566_1024

Anecdote : dans ce groupe il y avait deux paires de faux jumeaux, deux filles et deux garçons. 
A la pause, malgré les différences d'âge -de la grande section maternelle au CE2- filles et garçons ont joué ensemble dans la cour.
Si la femme de l'ogre avait vu ça, elle aurait séché ses larmes et distribué le goûter.

Posté par merecastor à 06:22 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03 juin 2021

les 3 coups

aux Oules 
ça roule
aux choses 
les choses ressemblent
un coup de crayon
un coup d'oeil
un coup de fil
entre les arbres l'eau les oiseaux
depuis un avion loin là bas
on parle on s'embrasse
malgré la distance et les masques
on souhaite bon voyage
aux Oules
ça colle ça coule 
ça roule.

thumb_IMG_8522_1024

thumb_IMG_8538_1024

thumb_IMG_8530_1024

thumb_IMG_8536_1024

thumb_IMG_8534_1024

thumb_IMG_8546_1024

thumb_IMG_8542_1024

thumb_IMG_8526_1024

thumb_IMG_8544_1024

Depuis Los Angeles où il vit, Adam part en Caroline du Sud rencontrer les parents de Victoria.
D'où le coup de fil aux Oules.

 

Posté par merecastor à 11:23 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

31 mai 2021

marionnette fragile

Laisse couler
regarde
fille du temps et de la patience
la bouture de rosier
s'est enfin enrosée
les coquelicots volent de pot en jardin
laisse couler laisse faire
la fourmi récure le noyau
la passion s'empassionne
et
dans le pot
a poussé
un microquelicot.

thumb_IMG_8499_1024

thumb_IMG_8500_1024

thumb_IMG_8501_1024

thumb_IMG_8508_1024

thumb_IMG_8510_1024

thumb_IMG_8511_1024

thumb_IMG_8497_1024

Le microquelicot
avec le shiso pourpre et les oeillets,
tous venus dans ce pot je ne sais pas trop quand ni comment.

thumb_IMG_8518_1024

thumb_IMG_8521_1024

Anne Sylvestre est morte il faut bien mourir
j'ai chanté rechanté ses fabulettes à mes enfants
je les chante aujourd'hui à mes petits amours et aux enfants des crèches
je l'aimais beaucoup, je l'aime toujours et je te prête, lecteur amateur de fleurs,
son coquelicot.

 

Posté par merecastor à 11:03 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

29 mai 2021

merveilleux

Du CP à la sixième, elles et il étaient huit (plus Latifa qui les accompagne, discrète et efficace) : 
Celle là parle beaucoup, sa mémoire des contes est vaillante et elle connaît plein de détails, mais plus tard, sur le papier, elle n'aura plus grand chose à dire,

thumb_IMG_8488_1024

celles-ci travaillent en binôme : la petite sœur murmure à la grande l'histoire qu'elle invente, une qui raconte, une qui écrit,

thumb_IMG_8490_1024

celle-là ne parle pas français je lui propose de dessiner pendant que sa voisine écrit l'histoire qu'elles inventent ensemble – en espagnol ou en arabe, je ne sais pas, elles chuchotent elles aussi,

thumb_IMG_8489_1024

une autre a la bougeotte, elle me suit au tableau quand je gribouille - mal et vite - la géographie du Petit Poucet : une maison, une forêt, des chemins embrouillés, des cailloux, la lune, des miettes et une autre maison, elle se lève à tout moment – à l'école elle le fait aussi, me dit une autre fille, mais elle sera concentrée sur son texte comme les autres au moment de l'écriture,

thumb_IMG_8487_1024

celui-ci– seul garçon de l’atelier et le plus grand de la bande, calme, discret et distrait - je n'ai pas compris grand chose à son Petit Poucet – participe, écrit et prévoit de revenir,

thumb_IMG_8486_1024

tous ces visages masqués difficiles à distinguer – en plus je me mélange dans les prénoms –et puis la mouche, la célèbre, qu'on aurait pu entendre voler au-dessus des 8 têtes penchées sur le papier,
tout ça finalement,
c'est le plaisir de retrouver les ateliers conte et écriture à Nîmes et la puissance infinie du conte merveilleux.

(textes et images ne correspondent pas toujours, peu importe)

Posté par merecastor à 15:42 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,