La Mère Castor

30 octobre 2014

des rubans des ru-bêtes

Chuuut...ne dis pas à Lucie que je lui prépare un calendrier de l'Avent, 24 petits sacs garnis de personnages en playmobil avec assez de place pour que sa maman y glisse une douceur du matin... Chuuut.

DSC_0002

belle et bonne occasion d'utiliser les merveilleux tissus pagne

DSC_0004

DSC_0005

(toi-même)

DSC_0008

DSC_0012

Extirper de vieilles boîtes des trucs en bois des machins en plastique
des lacets des rubans des rubettes
et des bebêtes
c'est ça aussi être Momette.

Ma mère m'a donné des rubans des rubettes
Ma mère m'a donné des rubans satinés.

Tu connais ?

Merveille du hasard, je trouve et une version d'Henri Pourrat et l'existence d'un livre de comptines signé de son nom :

Ma mère m'a donné
des rubans des rubettes

Ma mère m'a donné
des rubans satinés
Pour faire des jarretières
à ma bonne grand-mère
qui s'est mise en colère
que je n'avais rien à faire
Ma mère m'a donné 
des rubans des rubettes

Ma mère m'a donné 
des rubans satinés !

Momette et grand-mère, bonnet blanc et blanc bonnet. Avec ou sans rubans.

Cependant et en attendant ton calendrier de l'Avent (tu en veux ? Oui ? Dis le encore ? Plus fort ?)
je te quitte et fais fi de ces babioleries, ami lecteur
Car j'ai bonhomme de neige en tissu pour lundi soir.

Posté par merecastor à 15:07 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,


22 octobre 2014

créneaux oiseau dodo

Préférant à la plage entouristée les rochers, les cailloux et les réserves à coquillages, nous avons fait la tournée des nuages, des pierres, des enfouis, des ensablés, des perdus pas pour tout le monde, serré la main froide du chevalier, frissonné au masque sombre, à la dépouille de l'oiseau et visité des châteaux des châteaux... Ah les beaux châteaux.

DSC_0008

DSC_0010

DSC_0014

DSC_0021

DSC_0006

DSC_0035

DSC_0027

DSC_0029

DSC_0036

DSC_0037

DSC_0044

DSC_0041

DSC_0045

DSC_0049

DSC_0058

DSC_0066

DSC_0069

DSC_0074

DSC_0076

Posté par merecastor à 17:59 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 octobre 2014

danser sur l'eau

DSC_0198 

DSC_0097

DSC_0014

DSC_0012

DSC_0016

DSC_0099-001

DSC_0127

DSC_0131

DSC_0021

DSC_0032

DSC_0101

et attraper les nuages

Posté par merecastor à 09:24 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 octobre 2014

douceur poitevine

Fuyant la pluie et les alertes multicolores qui s'abattent sur notre pauvre sud, traversant la brume, les ponts et même les nuages, Fidel et moi, en route pour la Vendée (tu es las des coquillages du sable et des vagues ? Moi je les aime pour la vie) avons fait une halte poitevine pour aller embrasser les parents de Lucie et leur ravir quelques jours leur joli trésor, afin de l'emmener voir la famille, les vagues, les coquillages, le sable. 

DSC_0006

DSC_0011

DSC_0016

DSC_0018

DSC_0121

le prince charmant vu par Lucie, 2 ans et 5 mois.

DSC_0044

DSC_0055

DSC_0057

DSC_0063

DSC_0067

DSC_0120

au parc Blossac la chèvre est câline, la perruche mendigote et partageuse, le lion de pierre soumis et les arbres bien rangés.

DSC_0152

DSC_0169

DSC_0159

DSC_0171

DSC_0174

les petites lumières de notre Dame la Grande

DSC_0183

DSC_0188-001 

Un bout de ce billet est une participation à dimanche et croix.

Posté par merecastor à 15:13 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

07 octobre 2014

fermeture... de chaussure

Entre deux gouttes de pluie
entre le décrépi le mouillé le verdâtre
entre les arbres sages de la place neuve
juste sous les nuages
marcher
pain frais sous le bras
et aux pieds, preuve discrète de l'automne arrivé
chaussettes et chaussures
fermées. 

DSC_0001

DSC_0002

DSC_0004

des platanes, banane, pas des micocouliers

DSC_0006

DSC_0009

DSC_0007

DSC_0008

Posté par merecastor à 11:18 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,



04 octobre 2014

quand le bâtiment va

Prenez un vieux château chiné (la muraille de chiné, dit mon voisin qui ne manque ni de talent, ni d'esprit) qui dort au fond de l'atelier, débarrassez-le des mites bouffeuses de couture pure laine, retapez le, plantez-y un arbre (la vieille qui plantait des arbres, c'est moi, s'écrie la Mère Castor, brandissant ses aiguilles comme autant d'épées) couvrez-le de plantes carnivores et placez-le près d'une forêt livide, bavarde et pleine de ressources.

DSC_0015

DSC_0017

Cherchez ensuite quelques histoires, petites et grosses bêtes, choisissez quelques gazouillis, grognements, bourdonnements et autres bruits de moteur (à mon âge respectable, s'entraîner à faire l'avion et le camion, tu le crois ?) prenez de la hauteur, virez ce qui dépasse, le lourdingue le tarabiscoté, l'inutile, veillez à garder le merveilleux et la pointe de sombre qui fait au léger, quand le temps est froid et que les journées sont courtes, un bel écrin.

Si j'arrive au quart de la moitié de ces belles résolutions, j'aurai pondu mon énième spectacle de Noël. Cot cot.

DSC_0001

DSC_0006

chaque année, une nouvelle sorte de feuilles. Je vais bientôt pouvoir ouvrir un musée de la feuille morte.

Posté par merecastor à 15:52 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 septembre 2014

cinq doigts

Tes arbres ont cinq doigts, me dit Sabine de Manosque, c'est fait exprès, que je lui dis après qu'elle ait subodoré que j'allais lui répondre que c'était fait exprès. C'est en partie en souvenir d'un vieux décor en tissu que je n'utilise plus mais que j'aimais bien, tout à la fois rassurant et un peu flippant : 

DSC_0001

DSC_0003

DSC_0017

DSC_0029

une toile d'araignée, un coup de baguette de la fée électricité et un rayon de lune : Potins des Bois commence à prendre forme.

Dans la série cinq doigts, voilà la preuve 1 : que l'Habstrakt à sa maman est bien rentré à la maison, 2 : qu'il sait comment faire plaisir à la dite maman.

2409619900

le koala, comme l'éléphant, est irréfutable (et plutôt lourd, il paraît)

Posté par merecastor à 15:33 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

27 septembre 2014

promotion

un-dimanche-a-sauve-140928-affiche-80-452x639

demain, donc

S'il fait beau, j'irai m'asseoir devant ma porte avec, sur les genoux, un ouvrage : je vais broder deux toiles d'araignées pour Potins des Bois. Qui dit bois dit bêtes, petites et grandes.

DSC_0004

celle là est pour le château, il m'en faut maintenant une ou deux sur fond noir pour la forêt.

Posté par merecastor à 19:02 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

25 septembre 2014

bûches

de bûches en embûches
je lâche les chiens de la mémoire
vaillante haut la jambe tête baissée
regarde où tu mets les pieds
j'avance
la goutte dit à l'envers l'avenir de la branche
je trouve au thym frais le teint frais 
et je gronde Vidourle : 
ok tu as fait la vaisselle mais tu n'as rien rangé
il s'en fout il glousse et me répond en mousse 
de bûches en embûches
je salue bien bas
l'épeire en apparat
Ô belle entre les belles je contemple vos perles
et dépose à vos pieds jolis, nombreux, bagués
Ô reine du matin 
mes respects
de bûches en embûches 
je trébuche
rattache mes chimères de chiens 
rattrape le train train
boire un café
faire un billet
et tâcher de broder
illusion de saison
sur tulle gris, laine argentée 
un genre de toile d'araignée.

DSC_0003

DSC_0001

DSC_0088

DSC_0005

DSC_0023

DSC_0024

chanson

DSC_0036

DSC_0012

DSC_0018

DSC_0032

DSC_0033

DSC_0050

DSC_0075

DSC_0077

mousse

DSC_0079

DSC_0090

DSC_0095

DSC_0103

DSC_0109

DSC_0113

Il s'agira de donner l'illusion que le château chiné, abandonné depuis fort longtemps, est le domaine des araignées qui s'y sont installées : 

DSC_0003

DSC_0004

matières, y'a plus qu'à faire.

Titre trouvé pour Noël, c'est .

Posté par merecastor à 11:04 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

23 septembre 2014

Vendre la peau

La peau d'ours, ou comment, ayant trouvé, pour la chose de Noël qui reste à construire et à vendre Ah ! Vendre ! le point de départ, point qui peut encore changer mille fois, deux mille fois, j'ai acheté -pas éventré puisque c'est dans le dos qu'en traître j'ai planté mon dé-couteau-vite- un ours quasi-neuf dont j'ai sorti une matière nuageuse et abondante afin de lui donner meilleure tenue, puis envisagé d'introduire dans chacune des papattes un gros caillou-penser à trouver quatre cailloux- pour re-former à mon goût le gros velu, enfin décidé que dans la dite peau iront dormir en attendant leur tour un ou deux Princes Charmants en-charmés, le premier charme les ayant enfermés dans l'ours et le second, fatale conclusion, attachés à deux belles filles à la plastique en plastique, cheveux, tailles fines, bouches dessinées, sourires niais, humeur égale et bonne éducation.
Peluches, Kens et Barbies, le retour.

DSC_0013

trouvé le Prince Charmant, 1 € au vide grenier de Sommières, un poil lépreux (un enfant trop affectueux ? Un petit chien ?) mais je m'en fous, je l'ai acheté pour la veste et les bottes.

DSC_0015

DSC_0001

DSC_0010

DSC_0014

DSC_0016

Mère Castor, Cruella des ours

DSC_0018

DSC_0026

La peau d'ours... est-ce un bon titre ? Les narrateurs seront quelques arbres gris, blancs, bavards et tout ens-oisellés, mais Mots d'arbres et autre L'arbre a dit me semblent vulgaires et trop explicites, et Dans les Bois ou en Forêt, fades et pâlichons.
La peau d'ours, plus mystérieux, plus "conte merveilleux" , non ? 

DSC_0021

DSC_0027

autre question - foin de l'actualité pâlote, la guerre ? Broutille ! la politique ? Fanfaronnades ! - d'une profondeur tu n'imagines même pas : comment transformer la combi d'Action Man en vêtement de Prince Charmant, sans en faire un Prince du Disco, un pompiste accro au Music Hall, un sosie raté de de Michaël J. ....

Promotion : 

un-dimanche-a-sauve-140928-affiche-80-452x639

C'est dimanche et il devrait faire beau

Posté par merecastor à 10:21 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,



Fin »