aux puces
(trois villages, trois vides greniers : Lecques, Fontanès et Villevieille, une vraie tournée) quelques petits plaisirs
un chevalier et son pendant, le dragon (hors cadre)
quelques livres curieux et intéressants
des bêtes à plumes à peau à poils et à gros yeux
un lapin pour Lulu
et une bondieuserie avec oiseaux et allumettes, quoi de mieux pour dimanche et croix ?

DSC_0016

DSC_0017

DSC_0019

DSC_0023

DSC_0025


Deux ans ou presque, c'est le bon âge pour étudier l'anatomie de la Grande Ourse: le nez, les yeux, les oreilles et les pieds, les pieds ! 

DSC_0010

Samuel et Amélie, les plus jeunes représentants de la famille chocolat et vanille

(Si Samuel et Amélie sont membres de ma grande famille, ce ne sont pas mes petits enfants. Fidel et moi avons une petite fille,  Lucie, 5 mois, qui, en attendant d'étudier l'anatomie de l'ours en peluche, apprend à manger des épinards et à se carapater loin du tapis de jeu. Chaque chose en son temps)

Lisant les mémoires et récits de Frédéric Mistral, j'ai eu la preuve que, s'il pratiquait le provençal, écrit comme oral, jusqu'à en devenir le maître incontesté, il savait aussi manier le passé simple : 

(A Nîmes, au Petit Saint-Jean, le jeune Frédéric annonce qu'il a eu son bac)

-Alors le Remontrant (celui qui parlait du gosier) demanda la parole : Ses yeux étaient humides et il dit : 
- Maillanais, allez, nous sommes bien contents ! Vous leur avez fait voir, à ces petits messieurs, que de la terre il ne sort pas que des fourmis, il en sort aussi des hommes. Allons petites, en avant et un tour de farandole.
Et nous nous prîmes par les mains et, dans la cour du Petit Saint-Jean, un bon moment nous farandolâmes. Puis on s'en fut dîner, nous mangeâmes une brandade, on but et on chanta jusqu'à l'heure du départ.

Va t'en me trouver ailleurs ce "farandolâmes" ! Promis, si tu le fais, preuve à l'appui, tu auras mérité une récompense à la Castor.