Vraiment lecteur, voudrais-tu que la Mère Machin
Te fasse en vers
Un compte rendu de ses vacances familières
auvergnates et confiturière
t'étale de la chantilly t'abreuve d'eau glacée
crachée par la montagne
Qu'elle en fasse des tonnes sur les tommes et sous les bois et sur les mûres et sur le mur pas droit
Qu'elle lise pour toi le passé sur un vieux pot de confiture
Dans les lignes de la bûche à rayures
Et te prédise l'avenir dans les tourbillons mauves de la marmite ?
Comment savoir ce que tu veux, lecteur
Toi qu'elle emporte dans sa poche
Et dans un coin moelleux de son cœur ?
Telle la grenouille minuscule qui bondit dans les myrtilles
La Mère Truc fait un petit saut, un timide coucou
T'offre quelques images et te dit :
A bientôt, à demain, à la suite
Si tu veux.

DSC_0022

DSC_0067

DSC_0061

DSC_0072

DSC_0062

DSC_0093

DSC_0016

DSC_0085

DSC_0084


DSC_0024