Mère Bidule en guise de champignons
N'a vu que le puant le barbare l'impudique
Dressé sur des aiguilles sèches comme des triques
Mais elle a traqué la framboise
Mains rouges
Peigné la myrtille
Mains bleues
Écumé les brocantes écrasées de soleil
Kiki bleu âne gris boule rouge
S'il y eut des vacances passées
au cul de l'écureuil
panier au bras, nez dans les feuilles
et jambes égratignées
De celles là il reste l'image
d' un repas de village, banquet des retrouvailles
Avec des inconnus et des perdus de vue qu'on retrouve inchangés, sérieux et souriants
l'enfant devenu père de famille, la voisine aux yeux vifs et pleins de souvenirs
L'accent traînant qui sent la terre et le travail
La broche, les gigots
Le camembert passé au feu qui pue et dégouline
Les gâteaux comme des offrandes
Le cousin qui a mauvaise mine
les cousines
Et sur les places et le bord de la route
Les croix, les vierges
La douleur mise en scène
Sur laquelle
les oiseaux innocents
chient, indifférents, en regardant le ciel.

DSCN0409

DSCN0403

DSC_0003

DSCN0396

DSC_0091

DSC_0067

DSC_0054

DSC_0007

DSC_0075

DSC_0021

morceaux recollés pour le gâteau des retrouvailles

DSC_0030

reconnais-tu Fidel et tout le cousinage ?

DSCN0460

DSC_0045

DSC_0023

DSC_0020

DSC_0055

Si demain tu déboules, lecteur, n'oublie pas tes boules.