Allez, pépé poisson, viens, viens ! Ca te fera du bien !
Mais aujourd'hui, pépé poisson n'est pas chaud. 
Depuis quelque temps, mémé poisson a remarqué que son pépé n'est jamais partant. Elle essaie de l'entraîner en promenade : on va au bord de l'eau, tu te souviens ? C'est là qu'on s'est rencontrés... Et puis les petits nous attendent, tu sais bien, nos enfants, nos petits enfants nos arrières petits enfants. Mais pépé poisson reste muet. 
Arrête pépé ! Tu me fais marcher, ne me dis pas que tu as tout oublié ! 
Il ne le dit pas, d'ailleurs il ne dit rien.
Cependant, ce matin, mémé ne s'est pas laissée impressionner. Elle a pris son pépé sous la nageoire - c'est curieux, il ne pèse presque plus rien, elle l'a connu plus lourd, le pépé...- et elle l'a emmené au rivage de leur jeunesse.
Elle imaginait que le bruit de l'eau, peut être, allait lui donner de la vigueur et raviver ses souvenirs.
Penses-tu. Il est resté coi, immobile, comme figé. Il a refusé d'embrasser sa famille, fretin frétillant autour de lui, et n'a même pas voulu goûter l'eau neuve -moitié source moitié pluie du dimanche- du petit fleuve. 
Arrête, pépé, t'es pas drôle... qu'elle a dit mémé. Elle voyait bien qu'il n'était pas dans son assiette et du coup elle s'est sentie toute chose... Elle a soupiré et l'a repris sous sa nageoire pour retourner à la maison.
Alors
Mère Castor a rangé pépé mémé et toute la smala en haut de la pile
sur la table des choses endormies
tapis, pommes cousues
boîtes à images et personnages
broderies.

DSC_0007

DSC_0008

DSC_0013

DSC_0012

DSC_0014

Participation au défi poissonnier de notre Marraine.

Précision : Dans la vraie vie, Mémé poisson est un grand sac, c'est pourquoi elle pourra avaler toutes sortes de choses et participer aux histoires pour les crèches, offrant ainsi une alternative à Loulou, mangeur de : 
cochons
poissons
petite fille et grand-mère
oiseaux
etc.
et, dernièrement, avaleur de toutes les noisettes de l'écureuil.