Trêve de perfidie, Mère Castor a chaussé tablier et lunettes pour filer doux à la cuisine.
(Un mauvais spectacle de temps en temps fait apprécier les bons. Tout cela est subjectif, très, beaucoup, surtout)

DSC_0021

DSC_0005

C'est parti :
Dire oui à Madeleine qui propose d'acheter des bigarades, c'est la saison
Chercher la recette dans le classeur
Peser
Laver
Couper en deux
Presser
Récupérer les pépins
Couper en lanières
Doser
Cuire longtemps
Touiller, surveiller
Peser le sucre
Re-touiller, re-cuire
Laver les pots
Ébouillanter les pots, se brûler (en option)
Égoutter et presser la mousseline
Mélanger
Verser, fermer, retourner
Goûter : Miam.
Penser à remercier (et à rembourser) Madeleine.

DSC_0009


DSC_0006

DSC_0010

DSC_0019

DSC_0021

Elle est trop liquide, mais elle prendra avec le temps comme l'an dernier. Si.

Ce qu'on peut se raconter pour éviter d'avoir à vider, relaver, re-ébouillanter les pots, recuire, se re-brûler etc.
Débordante imagination castorienne (enfin, en ce moment, bof bof), telle la lune inspirant les marées, iras-tu jusqu'à activer les effets retards de la pectine déficiente ?
A suivre, mon bon lecteur.

DSC_0007

Le lendemain, trouver aux puces
Trois pommes d'oranges
Poupées et coucou
Tissu à cabas
Livre à cachalot
Avec en prime et pour pas un rond
Doigts raides, nez rouge et pieds en glaçons.

DSC_0012

DSC_0017

DSC_0028

DSC_0014

DSC_0026

DSC_0024