Pas très blagueuse, la Mère Castor, c'est elle qui te le dit.
Est-ce la neige qui lui a plombé le moral ou les tracasseries du quotidien ? Une seule minuscule poussière de bonne nouvelle suffirait à faire basculer son humeur grise, mais la petite capricieuse se fait attendre.
Toutefois Mère Morose ne baisse pas les bras, c'est pas le moment, elle cirque, clowne, éléphante, collerette et paillettes, reçoit une boîte à hier tardive mais réjouissante, merci Natelier (va voir les autres photos)

50764994_p

Et comme demain dimanche les brillants créateurs du village ouvrent leurs portes aux visiteurs, va voir LA tu sauras tout, aux grandes occasions les grandes manœuvres, elle a rangé (un peu) son atelier et a passé l'aspirateur.
Ainsi peut être dans la journée elle ouvrira aux badauds la susdite, au dessus de laquelle elle accrochera, Ô réclame, un panneau sur lequel est écrit :
la Mère Castor.
C'est facile à trouver, c'est juste en face de chez Stéphane Gantès, ami du fer et des matières et charmant voisin.
Et qu'y verra t-on ? Pas grand chose, du bazar un peu rangé.
Puis, si la création t'ennuie, tu pourras, comme le firent hier le Père et la Mère, aller faire un tour dans les hauteurs irrésistibles du village.

DSC_0001

DSC_0009

DSC_0010

DSC_0014

DSC_0017

sens-tu vibrer dans l'air toute cette création artistique ?

Et qui d'entre vous, lecteurs insomniaques et cultureux, a vu jeudi soir, sur Arte, une émission sur le kitsch, a pu y voir et le village et, à plusieurs reprises, notre divine Aline avec ses petits lapins et autres pizzas mystiques, accessoirement énergique et rigolote prof de gym avec accent. (visible 7 jours seulement, tristesse et désolation, il n'en reste que 5)