06 mars 2017

avec L

C'est la feuille déchirée et son timide message qui lui ont donné l'idée. Par ce qu'elle énonçait et par son exemple même. Retroussant pudiquement un de ses coins, elle semblait aspirer à disparaître et inspirait à la disparition. Cette affiche de cirque aussi, le cirque... Les trapézistes et l'homme canon, la bascule et les acrobates, tout ce qui, enfant, lui donnait de mauvais frissons, des visions de corps écrabouillés, de sang noir bu, entre deux tas de crotin frais, par le sable de l'arène, tout ça ne lui faisait plus peur.... [Lire la suite]
Posté par merecastor à 08:30 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

08 décembre 2011

hier, demain et tout le tralala

Pour rester dans le ton du calendrier, un billet à boules. HierD’abord, il y a eu un spectacle plein de grâce : 2084, un futur plein d’avenir, de la Compagnie Flash Marionnettes. Miroir tendu au roman d’Orwell (1984) par Philippe Dorin, où clones, robots au langage siglé et êtres reptiliens se succèdent dans des courtes scènes, sous l’œil invisible d’une instance supérieure qui veille à ce que rien ne dépasse. Cette terrifiante évocation du futur, à la fois drôle et angoissante, culottée et bien écrite, est portée par trois... [Lire la suite]
Posté par merecastor à 14:17 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
14 décembre 2008

gazette

Samedi à Nîmes, viens faire les courses de Noël avec la Mère Castor. - Sur le trottoir un jeune homme blond, figé par le froid, surveille mains dans les poches un vilain petit chien poilu et jaune comme une brosse de balai, qui aligne péniblement sur le crépi des pipis aussi petits que lui. L’ennui suinte, le chien dessine lentement sur le mur des vagues parallèles.Curieux couple que ce jeune homme triste avec ce chien de vieux. A cet âge on a plutôt un grand chien noir qui court en zig zagLes oreilles au vent. - Dans un... [Lire la suite]
Posté par merecastor à 14:38 - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , ,