12 juillet 2016

nager

chez Véronique et Daniel, experts en soirées charmantes et délicieuses Porter emporter se laisser prendre au jeu de la Piccola Familia qui offre chaque jour dans le jardin de la médiathèque Ceccano une rétrospective drôle, intelligente et savante de 70 ans de festival, un régal, admirer les langoureux danseurs de Caen Amour, bras de serpents sous les platanes des Célestins, nager dans les eaux troubles des rues poisseuses et poissonneuses, passer du rouge au vertet inversement.
Posté par merecastor à 09:24 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 juillet 2016

marcher

1er jour : quelques fillettes pleines de talent, si justes et touchantes, les merveilleux comédiens des Damnés - vrai ces gens-là sont la rolls du métier, non ?- les émouvants danseurs de Au Coeur, la rigolade à la médiathèque Ceccano qui nous régale d'un historique du festival comme si on y était, marcher, marcher, savourer et regarderoù on met les pieds.
Posté par merecastor à 10:36 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
26 juillet 2015

liquidation

il est vrai que le terme "raisonnable" ne s'applique guère, apparemment, à ma façon de concevoir la convalescence - mais y a t-il eu maladie ? Peut-on appeler maladie un petit bris d'os ? - apparemment, dis-je, car si je te raconte mes déambulations et visions enchantées de films et de spectacles, je ne t'ai rien dit de ma brillante participation au concours de la sieste en position surledosavecjusteuncoussinsouslatête à tout heure de la journée, concours qui reste à inventer pour que je le gagne haut la main, ni de ma boulimie de... [Lire la suite]
Posté par merecastor à 15:46 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
22 juillet 2015

éventail des possibles

Tout est possible, compter les chiens qui font la manche sur les trottoirs brulants, les glaces qui dégoulinent, les badauds et les baladins, les chinois (et moi et moi et moi) - je te jure je n'ai jamais vu autant de chinois et si peu de japonais the times they are a changin non ? yeux au sol - ne pas se casser la margoulette ça ira comme ça les brisures - admirer la bio-diversité de la sandale - on appelle ça la mode - dénombrer les trouvailles des pavés, capsules, perles orphelines, éclats de verre, papier perdus, hachés,... [Lire la suite]
Posté par merecastor à 09:41 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 juillet 2015

Les Misérables

Vers 13 heures, aux Doms, une version aimable et sincère des Misérables, dans une salle à moitié occupée par des enfants captivés (on ne les a pas entendus et les rappels ont été nombreux), mission accomplie, réussie et succès mérité pour ce beau travail de la compagnie des Karyatides. Avant le début du spectacle, échangé quelques réflexions festivalières avec mes voisines (âge moyen : 9/10 ans), la première -dont les parents étaient placés plus haut (nous étions au premier rang, c'est mieux pour le théâtre d'objets)-était là... [Lire la suite]
Posté par merecastor à 08:43 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 juillet 2015

ballottant d'la queue

  Un bon début le vent s'est levé, entraînant avec lui papiers, solitude, ballons rouges et chaleur étouffantepoussant bus et train jusqu'à Avignonrugissant et miaulant sous la porte comme deux chats qui s'engueulentapportant la chance  : une place au premier rang de la Cour d'Honneur pour Le Roi Lear de Py, pas retrouvé la beauté de la langue de Shakespeare - le basculement de la trivialité d'hier à celle d'aujourd'hui ne m'a pas convaincue- mais l'énergie oui, aimé la musique, les musiques, le vent dans les rubans,... [Lire la suite]
Posté par merecastor à 09:56 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

02 juillet 2015

salade

été saison des murs des rues maladesde la dégringolade des eauxde Vidourle en capilotadede la débandade des blogsété saison de la déraison trop chaud trop tôt trop vite trop de cris aiguscigales enfants hirondellesétépleine saison de la salade. Expérience unique pour le touriste venu voir un village médiéval : moitié fini moitié tripes à l'air, c'est le bordel.moi j'aime bien. pas d'été sans soleilpas de soleil sans pique nique au paradiset pas de paradissans serpent... [Lire la suite]
Posté par merecastor à 10:33 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
03 mai 2015

l'or des rues, images pour un anniversaire

Avec toi et Fidel, petit coeur, on aurait pu jouer à chercher les drôles de bêtes -chat, cochons, hommes à tête de mouton et oiseaux de toutes sortes -qui ont envahi peu à peu les murs du village, visiter un à un les ateliers et tu aurais aimé comme moi les tableaux lumineux de Fabienne, petite lumière perchée au fond de l'immense Chaussure, vaillamment on aurait monté les escaliers de la maison des Comtes et tu aurais voulu faire de la peinture avec ses pinceaux trouvé les tableaux de Soraya beaux, simples et mystérieux, tu... [Lire la suite]
Posté par merecastor à 09:29 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
17 juillet 2014

du ciel des vagues

Avignon de l'ange lançant au ciel sa prière de pierre au gros cul d'un Donald suant place de l'Horloge sur les pavés des papes empapetés et piétinés cherchant repos et fraîcheur quand tout est chaleur, piétinement et course - surtout ne rien rater tout voir parler de tout et tout savoir - j'ai marché quatre jours passé une soirée charmante dans le beau jardin de Véronique, escargots poètes et délicieux repas, trop court mon séjour je sais je saisignoré le Off, bof, savouré dans le In les Sorelle Macaluso d'Emma Dante, noire danse de... [Lire la suite]
Posté par merecastor à 09:18 - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
23 juillet 2013

fe-ex-stival

après un détour à jouer comme j'ai pu mon rôle mal assuré de grand-mère d'occasion, retour rapide à Avignon :Vu Sans Doute aux Carmes, joyeux, foutraque et vivant Germinal à Benoit XII, au commencement étaient lumière, machines à boutons et 4 expérimentateurs de vie, joyeux encore, futé et affuté et, toute joie posée dès l'entrée dans l'église des Célestins, dès la rencontre avec une femme nue, peinte, superbe et massive, qui tourne lentement sur un piédestal, les yeux dans tes yeux mal à l'aise, fascination et dégoût te prenant... [Lire la suite]
Posté par merecastor à 12:40 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,