01 août 2017

Falbala

Le matin je m'en vais marcher, marcher vite, telle est la consigne qu'avec Fidel nous respectons à la lettre, mais à laquelle, quand je suis seule, je fais des entorsesCar de mes pieds agités montent parfois des idées qu'il me faut aussitôt -de peur de les voir se perdre à jamais, feuilles mortes parmi les feuilles mortes, sur les chemins- jeter sur le premier papier venu. Urgence ! je m'arrête, me pose sur une pierre plus accueillante que les autres - ici elles sont volontiers pointues et peu hospitalières- et, sortant du sac... [Lire la suite]
Posté par merecastor à 14:17 - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06 juin 2017

encore des p'tits trous

  le matin d'un bon pas je parcours les cheminsAven, Vache Morte, Mer des Rochersdans mon sac mouchoirs clésécateur, sacs en papierune feuille et un styloparfois le petit appareil photoje ramasse la plante chasse-diableje m'arrête. J'écris un poème mirlitontaine mirlitontonqui parle d'abeille, de mouche et de grillonje cherche des signes et trouve des cartouchesdes barbelés, des chaînes, des cagesdans les buissons une bête - ni pigeon ni tourterellequi est-elle ?-roucoule bas et doux.Je rentre, mets les plantes à sécherbois un... [Lire la suite]
Posté par merecastor à 14:28 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 novembre 2014

Savoir vivre

Alors qu'hier soir, avec un cousin de passage, nous mettions le couvert dans la cuisine, la discussion est venue sur les us, coutumes voires maniaqueries sur la place qui convient aux dits-couverts. Et c'est ainsi que, sautant d'une méthode mnémotechnique à une autre, nous en sommes arrivés à la conclusion que, pour disposer convenablement fourchette et couteau, il fallait penser à Jacques Chirac. Ou à un plateau de théâtre. Ou à Jésus Christ, mais pas à cause de la cène, jumelle phonique de la scène de théâtre. C'est tout le... [Lire la suite]
Posté par merecastor à 12:12 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,