16 mars 2017

triptyque-tique

l'enferd'une diablerie de Méliès trouvée au hasardà Hergé qui montre à sa façoncomment périssent les méchantsde mon tricot du feu de Dieu et du moment à l'Opéra de Montpellier pampilles pompières, ors, velourset Paradis. Devinette : de quel album, lecteur bédéiste et tintinophilâtre, ai-je tiré cette diabolique vignette ? (bravo à Sabine la maline) Sur la Castorienne, un peu de com.
Posté par merecastor à 19:54 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 mars 2017

tout comme

écrire, dit Lakévio à quoi bon ?j'ai les mêmes à la maison (triché, moi ? seulement rassemblé les objets qui se trouvaient déjà dans la cuisine. Trop forte la MC) c'est tout commedes fleurs dehors des fleurs dedans la surprise avance, mais chuuuut... hier, c'était balade avec histoiressur les berges de Vidourle le grandtour à tour placide, limpide ou glougloutant
Posté par merecastor à 12:41 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
09 mars 2017

sans rancune

ici incognitole rhinocéros aux aboispour ne pas finir en tas d'osse cache dans le boislà Vidourlede palettes en plaquettesaligne les cadeauxet gobant sans broncher à chaque promenadefariboles et faridondainesflocons d'avoine idiots par centaineDrac mangeur d'enfantsboeufs assoiffésil se découvre à chaque foisbibliques talents et naissance extraordinaire en échange et rien que pour moiil change la godasse en palaisla flaquasse en mercureet la vieille chaussette en oriflamme d'azur. ... [Lire la suite]
Posté par merecastor à 10:18 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
06 mars 2017

avec L

C'est la feuille déchirée et son timide message qui lui ont donné l'idée. Par ce qu'elle énonçait et par son exemple même. Retroussant pudiquement un de ses coins, elle semblait aspirer à disparaître et inspirait à la disparition. Cette affiche de cirque aussi, le cirque... Les trapézistes et l'homme canon, la bascule et les acrobates, tout ce qui, enfant, lui donnait de mauvais frissons, des visions de corps écrabouillés, de sang noir bu, entre deux tas de crotin frais, par le sable de l'arène, tout ça ne lui faisait plus peur.... [Lire la suite]
Posté par merecastor à 08:30 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
05 mars 2017

puces et poussins

Ce matin, sur le parking du super U de Saint Hippolyte du Fort - tu noteras le ton journalistico-géographique de la chronique - par un froid de canard -on sentait dans le fond de l'air un goût de neige, neige tombée dans les départements voisins- un vide grenier d'où j'ai rapportédes poussins de puces en plastique, cadeau du vendeurdeux marionnettes, une achetée, l'autre offerte (j'ai un éléphant dans la voiture, je te le donne ! me dit M. En fait c'était le génie d'Aladin) des livrespour lire (déjà lu le... [Lire la suite]
Posté par merecastor à 15:09 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 mars 2017

pa-paroles

Des carnets des cahiers des papiersj'en ai j'en aicomptes rendus d'ateliers citations recopiées au vol textes et gribouillagesidées de spectaclesdes tas de papiers que je devrais jeter que je jette parfois à contre-coeuril faut si on veut avancerencore un peuau milieu de ce fatrasun petit carnet jaune moche à la couverture en plastiquedésordonné pas tout à fait remplique je garde depuisdepuisdes annéesdepuis le temps où les enfants étaient enfantset les prix en francs Macha, 6 ans et demi, Alice, 2 ans, le... [Lire la suite]
Posté par merecastor à 08:58 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

24 février 2017

pique-nique

Hier soir, au Cratère, nous avons vu un spectacle -en deux parties enfilées l'une derrière l'autre- de Guillaume Vincent : Songes et métamorphoses.La première partie, Métamorphose, m'a semblée - par la grâce de quelques jolies trouvailles, chants et chandelles, enfants jouant le mythe de Narcisse, vision nacrée, inspirée et fugitive de l'hermaphrodite- plutôt réussie. Réussie malgré une scène finale si longuette qu'on sentait un certain ennui suinter du public, mais je m'égare le public ne suinte pas, il rit bêtement,... [Lire la suite]
Posté par merecastor à 15:45 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
22 février 2017

faire n'importe quoi

Faire n'importe quoi avec n'importe quoi, c'est parti mon kiki, par exemple : faire le premier bouquet de l'annéealigner en processionles restes de l'an passéamour en cage, maisons abandonnéeset carapacevidée.   Tu vois, ce n'est pas compliqué, ça ne rime à rienc'est ça qui est bien.A ton tour, lecteur. A ton n'importe quoi du jour ou de la semaine.  Emile Ayitevi en pleine séance de pose sur son pagne de naissance, un irrésistible imprimé avec poules, coqs et oeufs.
Posté par merecastor à 10:10 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 février 2017

la puce

Ce sont les oiseaux vaquant, babillant, s'agitant entre les branches encore nuesqui ont mis puce à mon oreilledepuis, chaque jour, quand je m'en vais verser à la cause commune du momentj'ai nommé pas encore attends ça vient là ça y est - le compost- Participons à l'effort collectif, que diable ! emportons, touillons et retouillonsAllégeons nos poubelles trions récupérons tout en fermant bien fort les yeux sur la saleté des rues et des campagnes"il faut le faire pour la planète !" Me disent les enfants d'un quartier - populaire ?... [Lire la suite]
Posté par merecastor à 13:39 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
07 février 2017

les extraordinaires vertus du rangement

J'ai rangé mon bureau. Il était temps, je n'avais plus de place pour ne pas faire grand chosemais pas grand chose ce n'est pas rien et il vaut mieux pour ce faireavoir un peu d'espace.J'ai rangé et tu sais, lecteur ami de l'ordre qui range les crayons par couleurs les tissus en jolies piles bien droites pas en boule comme moi et ta cuisine comme celle d'un chefQuand on range on découvre on retrouve on s'amuse on ramasse des tonnes de poussière on jette on s'émeut mais ! foin d'émotion, quand Mère Castor range, elle... [Lire la suite]
Posté par merecastor à 16:01 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,