Du jour impitoyable, chaleur dégoulinante, soldes, foule, papier cartons cartes canettes et gobelets - challenge de l'année : ne prendre aucune carte, réussi à ce jour -  vulgarité inlassablement montée en épingle cris lamé truc à roulettes poussés, tirés, costumes m'as-tu vu à qui sera le plus grand le plus ridicule le plus voyant et chansons insupportables - que signifie le mot T H E Â T R E dans les rues bondées d'Avignon - heu...
à la nuit libératrice - vu deux beautés de spectacle, un au cloître des Célestins, avec l'extraordinaire François Chaignaud et la participation toujours à propos des deux platanes du cloître, du mistral et des bruits du quartier, et Thyeste hier soir dans la Cour d'Honneur du Palais des Papes, horreur et fureur, musique inspirée, fantômes sanglants, Tantale remontant du Tartare, chants d'enfants, choeur magnifiquement slammé par Emeline Fremont, banquet funèbre, j'ai tout aimé, jusqu'aux saluts réunissant toutes les équipes, techniques et artistiques, ça en faisait du beau monde sur le plateau immense de la Cour
du grand au petit
des griffes minuscules du bébé tortue à la main géante de Thyeste
et sa tête
du désordre à l'ordre
du sombre à la lumière et inversement
de la chaleur du jour à la fraicheur du soir quand, prise dans un vol de papillons noirs, papiers légers crachés des fenêtres de la Cour, papiers embrigadés en sombres tourbillons par le mistral, j'ai sorti l'écharpe calée au fond du sac
pour protéger mes épaules
fraîches
enfin fraîches et vivantes
des gradins bondés du festival à la solitude de Pascal Quéré, conteur - très bon conteur- découvrant que sur les 5 personnes venues l'écouter il y avait une mère et sa fille qui ne comprenaient pas bien (je dirais même pas du tout) le français, oups... c'est à la médiathèque Ceccano et on participe au chapeau, ce qui n'est pas précisé sur le programme et c'est bien dommage
de l'un à l'autre passant
écoutant regardant savourant 
trois jours déjà que je suis là.

thumb_IMG_3943_1024

thumb_IMG_3944_1024

la Nef des Images à l'église des Célestins

thumb_IMG_3947_1024 

tu vois le plancher ? C'est moi qui l'ai fait, me dit Fidel.
Il est très beau, que je lui répond.

thumb_IMG_3949_1024

thumb_IMG_3950_1024

église des Célestins encore, une exposition des peintures de Claire Tabouret

thumb_IMG_3964_1024

chez Véronique, des arbres en pattes d'éléphant... 

thumb_IMG_3954_1024

thumb_IMG_4003_1024 

thumb_IMG_3978_1024

thumb_IMG_3957_1024

thumb_IMG_3998_1024

thumb_IMG_3959_1024

thumb_IMG_3963_1024

thumb_IMG_3960_1024

thumb_IMG_3967_1024

thumb_IMG_3970_1024

thumb_IMG_3977_1024

thumb_IMG_3989_1024

thumb_IMG_3988_1024

thumb_IMG_3992_1024

thumb_IMG_3993_1024

thumb_IMG_3994_1024

thumb_IMG_3984_1024 

... et le bébé tortue 

thumb_IMG_4000_1024

thumb_IMG_4004_1024

thumb_IMG_4008_1024

thumb_IMG_4014_1024

thumb_IMG_4022_1024

thumb_IMG_4026_1024

thumb_IMG_4002_1024

du jour à la nuit 
de la nuit au jour

La bise virtuelle, celle qui ne colle pas et ne sent ni la sueur ni le produit anti-moustiques.