En fait, on ne voit pas grand chose. Ce n'est pas que la photo soit mauvaise, elle est même très bonne, mais il y a tant de monde qu'on a du mal à s'y retrouver. Les gens ont l'air contents d'être là. 
Tout au fond, devant un immense écran à l'image brouillée mais que j'arrive parfaitement à lire, il est là, le bras déplié comme une aile.
Face à tous ces gens, il est juste à la bonne place, celle qu'il a choisie, celle qui lui revient, celle qu'il mérite.
Ce bras (tatoué, très tatoué), cette main.
Est-ce la main que je lui donnais quand on allait se promener ou celle qui tenait bien serré un caillou du jardin qu'il lancerait dans la première flaque, le premier Vidourle venu ?
Est-ce celle qui avait tracé à un des lapins du papier peint de sa chambre un costume de batman ?
Une de ces mains qui jouaient aux lego, qui dessinaient des tortues ninja, qui inventaient une écriture à nulle autre pareille, qui grattaient la guitare et, plus tard, celles qui empilaient les ingrédients du burger ou les couches de lasagne ?
Evidemment il est loin. La photo a été prise, je crois, à Auckland.
Ou ailleurs dans le monde, loin là-bas.
Mais il est pour toujours Adam, qui a eu 28 ans il y a deux jours. Il a fêté ça avec des amis australiens, ou américains ou peu importe, des amis. 
Et comme nous sommes loin - mais toujours et souvent en contact, merci les téléphones, les applications, internet qui gardent frais le ciment des familles, et partagent entre nous tous les photos et les vidéos des uns et des autres, Emile sur le dos de sa maman, Lucie et Anaïs qui font la ronde, Adam au zoo (je ne parle pas des concerts là), Alice au boulot, en vacances, Adèle et son pied presque guéri, Agathe avec un casque sur la tête, ce qu'a mangé l'une, ce que l'autre a bricolé... Ca en fait des icones bisous, sourires et coeurs à tout va, des pensées tendres ou inquiètes, des conseils d'une maman à l'autre, de l'amour des familles qui vont et viennent et circulent -
Nous sommes loin mais, Ô merveille des tournées qui passent en Europe, nous allons nous voir bientôt.
Alors vite fait, je bricole une petite surprise pour ce grand fils.
Et comme c'est une surprise, je te la montrerai après.

thumb_IMG_2714_1024

thumb_IMG_2717_1024

Lui, tu peux le voir et l'écouter et  
(la photo que j'évoque : la deuxième d'Auckland sur l'Instagram d'Habstrakt)