Il y a longtemps, dans la proche banlieue de Paris où j'ai passé enfance et adolescence, un jour que j'allais au marché j'ai vu mon reflet dans un des miroirs qui encadraient une belle boulangerie au coin d'une rue. 
Mais il n'y avait pas de miroir qui encadraient la porte de la belle boulangerie.
Non.
Ce que j'ai vu ce jour là, c'est ma grande soeur devant le magasin. 
Il m'a fallu quelques secondes pour réaliser que ce reflet n'en était pas un et comprendre dans le même temps ce qu'est un air de famille.
Jusqu'à cet instant je n'avais aucune conscience de cette ressemblance entre nous, ressemblance qui m'a sauté au visage alors que je ne m'y attendais pas, et si fort que cette image persiste et reste présente à mon esprit.
Et curieusement, bien des années après, dans le village où j'habite, il y a encore des gens qui me confondent avec mon autre soeur - pas celle de la boulangerie, tu me suis ? J'ai deux grandes soeurs - qui est aussi ma voisine et, plus généralement, des gens me prennent pour quelqu'un d'autre, leur cousine, une professeur de je ne sais quoi, une factrice, une boulangère... Ce qui crée parfois des situations gênantes ou cocasses. Etrange et amusant.

113793730

Voilà. Pas grand chose à voir avec le devoir du lundi de Lakevio, mais c'est ce que son image m'a évoqué.