Hier je pataugeais dans la culture pour finir à cheval sur une place de Vendée
Hier au soir j'étais rendue dans un village près de Bressuire - Je me souviens, tu te souviens ? J'ai ri sur le moment, beaucoup, mais il n'en restera rien, ou si peu, qui me fasse oublier le Pougne-Hérisson du grand Jaulin,
Mais voilà que
Hier, avant le spectacle, avant de traverser le village si désert et embrumé que Dracula lui-même serait sorti l'oeil luisant et la canine alerte des voûtes de la Fusterie que ça ne m'aurait pas épatée plus que ça, je suis allée écouter une conférence sur l'organisation sociale en Egypte ancienne.
Passionnante. Pyramide hiérarchique, agriculture et élevage décrits avec minutie dans les tombeaux, naissance, vie et mort des animaux, arrachage du lin, dépiquage et battage du blé, traversée du Nil par les troupeaux sous l'oeil froid du crocodile...
Donc.
J'apprends, au milieu de toutes ces belles choses, qu'on offrait la patte avant droite du boeuf, appelée alors Khepesh, en sacrifice aux dieux.

renni (106)

Diable, un jour une jambe de cheval, le lendemain une patte de boeuf... 
Ce matin, voilà t'y pas qu'on cause à la radio du veau d'or, avec un extrait de Moïse et Aaron de Schoenberg (ça réveille sous la douche)

moise-et-aaron-pour-la-premiere-fois-a-l-opera-bastille,M266391

(photo site de Télérama)

Deuxième passage à la salle de bain, deuxième allumage de radio (non je ne suis pas malade)  : une interwiew d'André Tubeuf (à propos d'un livre : Adolf Busch, le premier des justes. Busch, pas boucherie, hein). Ca me poursuit, je te dis, ça me course, à toutes jambes, même.

Patte ou jambe, cheval ou vache (demain la chèvre, le mouton ?) mon meilleur souvenir, le voilà : 

Donne la patte !
L'autre patte !
Les deux pattes ! 
Nanouk, le plus beau, le plus intelligent, le plus libre des chiens du monde savait faire les deux premières choses :
donner une patte puis donner l'autre
Mais Jasmine, la plus belle et la plus gentille et la plus intelligente des chiennes du monde, savait faire les trois
Comme quoi les filles c'est mieux qu'les gars.