DSC_0096

Hier
Avons fait trois bises à la famillette sur le départ
Sommes allés bader aux puces dans un air tiède, presque incongru, en avons rapporté des livres, une vache mignonne - Je n'avais PAS de vache en peluche posée sur quatre pattes et facile à reconnaître pour les historiettes de la crèche, il me la fallait il me la fallait ! Il me la fallait tant que hop ! à peine y ai-je songé qu'elle est apparue, posée dans un carton avec d'autres mochetés...- une vache donc et des torchons éclatants de mauvais goût
Avons trouvé au magasin quelques citrons bio dont j'ai tiré six pots de gelée
Avons fait tourner les vélos pour goûter un peu plus de cet air de printemps qui s'est révélé être bel un bien un air hiver/infer/nal quand au retour de Quissac on se l'est pris droit devant, bien fait pour nous et nos genoux
Et le soir, devant la télé, j'ai fait à la vache qui n'en avait pas
quatre pis au crochet
comme quoi il n'y a pas que Sabine l'écorcheuse et Sandra l'autopsieuse qui font dans l'anatomique
nom d'une pipe.

DSC_0004

 Impossible d'enlever la fleur qu'elle a dans le trou de nez, tant pis pour le rhume des foins

DSC_0005

DSC_0007

DSC_0114

 

DSC_0010

DSC_0011

Quel début d'année palpitant, te dis-tu, qu'est ce qu'on s'en fiche de la vache du vélo et des confitures, et les voeux, hein, ils sont où les voeux de la MC ?
Et bien, lecteur chéri de 2015, j'ai du mal, vois-tu.
Depuis qu'il nous est apparu que Saint Nicolas n'avait pas été fichu de lever le petit doigt au lendemain de Noël pour sauver trois petits enfants, il m'est malaisé, douloureux, difficile de souhaiter quoi que ce soit à qui que ce soit.
Merci pour tes voeux, lecteur, je les prends et t'en remercie, ça ne fait pas de mal surtout que je les crois sincères, mais pour moi, ça restera comme ça.

Gazette du village :

DSC_0100

1 : Emmanuelle Dupont, brodeuse de talent, est de retour à Sauve
2 : elle travaille debout. Oups.