C'est vrai, je ne me presse pas pour aligner les billets.
Mais je suis patraque, chiffon, raplapla et par là-dessus assez occupée, pas tant que l'abeille qui fait rien qu'à mettre son nez partout, agitant son popotin poilu empolliné et ses ailes jolies, vas-y cocotte ça nous fera plein de citrons, mais vois comme avec trois bouts de laine et des galets - merci Vidourle et la plage des Sables, à c't'heure vous n'y retrouveriez plus vos petits - empeinturés, pailletés et vernis, on peut jouer là au serpent multicolore et malfaisant (hier, avec les galets seuls, dans une école) et ici, ce matin même, improviser sur le tas un jeu sur les couleurs pour les tout petits. Avec des chapeaux en papier, trois petits cochons, un loup à habiller, des moulins à musique etc.

DSC_0004

DSC_0005

DSC_0009

DSC_0011

chut, le nain jardine

DSC_0014

DSC_0002

DSC_0006

DSC_0007

DSC_0016

DSC_0019

DSC_0020

Rien de folichon, ni belles paroles, ni image du siècle ; un petit coucou, quelques nouvelles, des projets en cours dont je ne dis rien encore et une bise à toi, courageux lecteur, qui, à l'heure du déblogage massif, passe encore faire un tour ici.

DSC_0007