DSC_0007

Avent 19

La femme avait amené avec elle ses deux filles qui étaient jolies et blanches de visage, mais laides et noires de coeur. Alors de bien mauvais jours commencèrent pour la pauvre belle-fille.
Faut-il que cette petite oie reste avec nous dans la salle? dirent-elles. Qui veut manger du pain, doit le gagner. Allez ouste, souillon!
Elles lui enlevèrent ses beaux habits, la vêtirent d'un vieux tablier gris et lui donnèrent des sabots de bois. " Voyez un peu la fière princesse, comme elle est accoutrée! ", s'écrièrent-elles en riant et elles la conduisirent à la cuisine. Alors il lui fallut faire du matin au soir de durs travaux, se lever bien avant le jour, porter de l'eau, allumer le feu, faire la cuisine et la lessive. En outre, les deux soeurs lui faisaient toutes les misères imaginables, se moquaient d'elle, lui renversaient les pois et les lentilles dans la cendre, de sorte qu'elle devait recommencer à les trier. Le soir, lorsqu'elle était épuisée de travail, elle ne se couchait pas dans un lit, mais devait s'étendre près du foyer dans les cendres.

La version de Grimm, parce que hier, en plus de la trois de Une, deux, trois, Lune ! (il faut bien ça pour qu'un spectacle se pose... maintenant ça devrait rouler jusqu'au bout, sauf embûche imprévisible et donc, de ce fait, imprévue) j'ai raconté au débotté trois contes de Grimm. 

cenerentola-2

cenerentola-3

deux illustrations d'Annalisa Corsi pour la Cenerentola 

perrault-cendrillon-timbre

perrault-dore-cendrillon2

perrault-dore-cendrillon3

ces deux-là de ce bon vieux Gustave Doré

Des centaines de versions, une controverse -c'est épatant, internet, on cherche sa godasse et on trouve ça- un livre lu et apprécié, quoiqu'un un brin répétitif (toutes ces filles malheureuses, on n'a pas idée), bref, une héroïne, une star, que dis-je, la diva de la pantoufle, la reine des courges, la madone du cendrier ! 

220px-Cinderella_1865_(6)

Hier : Une coucourde Label Rose (Veron), Carla et Nicolas (Madame de K, tsss tsss), La belle, elle l'embête (Agathe, débordée, qui trouve aussi le temps de rouspèter (avec photo, c'est mieux) sur le journal), de Mifa : (3 citations pour titres) : La bête humaine L'important c'est la rose... La mort en ce jardin, enfin Annie (qui titre aussi) : abbé El Habbeth, Belle du Seigneur, La femme et le pantin, Coq tôt amoureux d'une pendule.
Pour moi, devant tant de talent je suis restée coite et bec cloué.