Belle musique sous tente berbère, chorale savante et gargantuesque, crottes de chameaux, linge vol-au-vent, cacahuètes et ciel de feu, en deux mots : fête médiévale de Sauve, ce week-end. Pas tout vu, pas envie, mais sache que Mère Castor, tombée en amour devant la petite ferme et ses charmantes bêtes, a raconté au déboté et pour le plaisir des histoires de poules vaches etc. devant des enfants assis sur la paille, tandis que la brebis broutait son panier, que l'âne venait pencher sa douce tête tout près de son oreille et que les oies bien rangées passaient et repassaient, chaque bête tenant son rôle à merveille, coq adéquat, chèvre malicieuse et dindon gloussant. De l'improvisation, oui, de la joie encore plus et la fugace impression d'avoir été quelques instants à la bonne place, entre enfants sages et bêtes gracieuses.

DSCN4831

DSCN4849

DSCN4918

DSCN4925

la tendance de l'année : avatar et pétards 

DSC_0010

DSC_0043

DSC_0086

DSC_0141

DSC_0165

DSC_0184

DSC_0194

DSCN7689

DSCN7691

tu ne m'auras jamais autant vue, dis donc...

DSC_0010

DSC_0018

DSC_0099

DSC_0100

DSC_0136

Demain matin, départ pour l'Auvergne, ses forêts, ses fromages, ses spectacles de conte, le tout sans connexion pendant quelques semaines. Comme ça quand on se reverra, on aura plein de choses à se dire. Bye, lecteur chéri, passe de bonnes vacances, rendez-vous aux portes de l'automne.