Les participants courageux et obstinés : 

Chanelke


Mifa (épisodes 4 et 5)


De la main gauche


Fil follet


les 400 coups


Laure

Patchcath

Madame Alfred (épisode 4)

Je t'ai oublié ? Dis-le moi vite, que je répare.

Le Grand Chantier, épisode 5, l'inéluctable, dit le D Day.

DSC_0030

Passés ronds de jambes, échanges diplomatiques, disputations et soirées mondaines, alors que les princesses se reposaient enfin,  est arrivé ceci : le sol a tremblé, les murs ont vibré, le ciel s’est approché. Le Palais, las de son abri de racines et de son immobilité, s'est arraché de son socle et s'en est allé d’un pas sautillant mais ferme promener les demoiselles. A quelques doitées de là, au bord du fleuve soupe au lait, il les a emmenées voir les troupeaux de dadas et de dodos sauvages qui vont le soir se désaltérer à longs traits dans l’onde.

DSC_0034

DSC_0043

DSC_0050

DSC_0051

DSC_0059

Admirés les dadas sans distomatose et le dodo narquois, elles ont dîné d’un doguet se dodinant au bout d’un fil au-dessus d’un feu de fortune alors que dans les buissons les docimastes porte-épée, alliant le plaisir des oreilles à la sécurité, veillaient sur les altesses en babillant.

DSC_0063

Cependant, regardant les étoiles se mêler en silence aux escarbilles jetées ça et là par le feu et aux rires aigus des demoiselles qui échangeaient loin du protocole des histoires de dodos, le Palais souriait de ses lèvres distractiles, distendues, distraites. 

DSC_0071

Sans aucun rapport, mais plus bisounours ça sera difficile, petits choux (délicieux, la recette est chez Marie Claire) contre petit chou : 

DSC_0007