Quel mystère, quelle curieuse histoire que celle là, quelle richesse pour commencer ce grand chantier. Me voilà épatée, charmée, enchantée, c’est là, c’est tout de suite et maintenant, il n’y a plus qu’à se laisser emporter, (clique et va lire, je ne donne ici qu'un aperçu du grand bazar) :

 Mifa chantier 1

Mifa : Parallèles

maingauche chantier1

de la main gauche

recreegrandchantier1

Christie de Recréevision

sarkimichantier1

Petit journal du bord du monde

KPnervachantier1

K P Nerva Mosaïque

Chez Sabine de Manosque, va voir : "Racines et Voyages"/ épisode 1 : au coeur d'une caillette !

Swannchantier1

Catherine

Racine

la participation de JEA, son blog : Mo(t)saïques 2

Le texte de Nicole, qui n'a pas de blog :

Episode 1

Il faisait chaud, trop chaud…
Au loin, la silhouette des montagnes calcédonieuses était brouillée par la réverbération.
L’air vibrait dans une lumière blanche éblouissante.
Dans le petit jardin ensoleillé, à l’abri du vent, les rares plantes qui poussaient, enracinées dans une terre rouge, craquelée par la soif, avaient un aspect  gris et poussiéreux. La nature paraissait accablée. Un cagne efflanqué s’abritait à l’ombre parcimonieuse du mur de pierres qui bornait le jardin.
Une allée conduisait à une maison crépie, basse et trapue, protégée du soleil par ses volets à peine entr’ouverts.
De la terrasse  de la maison abritée par une treille, le cailletage de quelques femmes se reposant à l’heure de la sieste, parvenait à une jeune femme aux gestes alanguis par la torpeur de cet après-midi de juillet.
Assise sur la première  marche, elle dédoublait des caïeux d’iris.

chanelkechantier 1

Chanelke : calenture

pausecouleurchantier 1

Pause couleur

grand-chantier-1-filfollet

Entre fil et...

Déménagements immédiats, premier épisode : la Miche.

400coupschantier1

les 400 coups, part one

calendulepoupeesauvchantier1

poupée sauvage : calendule

braiseschantier1

Braises

Va voir  : Chauffage chez Madame Alfred

Msoukchantier1

Mon Souk

Va lire chez Marie Alster

calandrechant1steve

Steve

Merci à tout le monde, tout retard sera considéré avec une affectueuse indulgence et  volontiers pardonné, toute remarque sera lue, entendue et prise en compte.

Le grand chantier, épisode 1, dit : la Racine.

Caillasse.
A l’abri du cagnard et des interminables cailletages qui montent du village, enroulé sur lui-même, le petit palais calcéoliforme semble dormir, oublié sous des prêles géantes. Si de loin on dirait quelque cafotin ébréché, de près on peut savourer son sourire cagot béant béatement vers les aventures à venir.

DSC_0051

DSC_0068

DSC_0057

DSC_0061

DSC_0056

DSC_0033

DSC_0043La Mère Castor.

(t'as vu ? j'ai retrouvé mon appareil photo chéri)

Et si parmi les gens de Sauve il se trouvait quelque joueur, (déjà il faudrait des lecteurs, hum hum) qu'il essaie donc de trouver ce petit grand chantier en commencement, et qu'il s'y signale par quelque installation de son cru, à condition, bien sûr, de ne pas déplacer le petit palais qui pour être chaussure, n'en est pas moins planté là. Pour l'instant.

Demain, le deuxième épisode.

A suivre ICI, le chantier musical de Juliette Citrouille, claquettes et jolie nostalgie.