Pas de répit pour le brave lecteur chercheur bricoleur et pourfendeur d'ennui. A peine volcans assoupis et dragons remisés, la Mère Castor te lance un défi de plume ou de poids, c'est toi qui voit.
Il est question, en ce sombre mois, de créer de dégoter d'attraper et d'insuffler un semblant de vie tremblotante à à la plus charmante et fantasmatique des créatures ectoplasmiques et évanescentes, le spectre, l'apparition, bref, le fantôme.
Comme tu veux, si tu veux, toutes les idées, techniques, paroles et images sont bienvenues et même fortement encouragées.
Histoires vraies et témoignages la main sur le cœur feront aussi notre bonheur, c'est si bon un peu de lecture à frissons.
Les règles du jeu sont ICI, il paraît qu'on n'y comprend rien, tant pis.

Voyons ce qu'en dit la bibliothèque de Mère Castor :

Scan10008

Scan1

connais-tu les charmantes histoires de Mathilde ?

Scan10002

Scan10001

Scan10003

Scan10005

Scan10007Scan10006

mode d'emploi

Sans oublier le merveilleux Cantique de Noël de Dickens, le Tour d'écrou d'Henri James et autres joyeusetés.

Un petit chouïa de poésie :

Colloque sentimental

Dans le vieux parc solitaire et glacé
Deux formes ont tout à l'heure passé.

Leurs yeux sont morts et leurs lèvres sont molles,
Et l'on entend à peine leurs paroles.

Dans le vieux parc solitaire et glacé
Deux spectres ont évoqué le passé.

--Te souvient-il de notre extase ancienne ?
--Pourquoi voulez-vous donc qu'il m'en souvienne ?

--Ton coeur bat-il toujours à mon seul nom ?
Toujours vois tu mon âme en rêve? --Non.

--Ah! les beaux jours de bonheur indicible
Où nous joignions nos bouches! --C'est possible.

Qu'il était bleu, le ciel, et grand l'espoir !
--L'espoir a fui, vaincu, vers le ciel noir.

Tels ils marchaient dans les avoines folles,
Et la nuit seule entendit leurs paroles.

Paul VERLAINE, Fêtes galantes (1869)

Des nouvelles fraîches du tricot qui fête ses deux mois et ses 4 mètres 10.

DSC_0003

DSC_0001

Mazette, le beau bébé.

Enfin, deux questions :
1 : Pour le spectacle de Noël en préparation, j'ai trouvé (plutôt, Agathe a trouvé) deux titres :
Un œuf pour Noël ou L'œuf de Noël. Et je ne sais pas lequel choisir. Dis-moi, lecteur de goût, lequel préfères-tu ?

2 : L'à faire reconduite en 2011, ça te dit, ou ça te gonfle ?

Réponse à la question n°1 chez la Castorienne, merci lecteurs chéris d'amour.