18 juillet 2010

beauté papale

peu importent la foule, le bruit et la saleté de la fin du jourimmense, immobile sous les bourrasques du mistral, le palais veille sur son éléphanteauimprimé de  l'ombre longue des arbres et doré au soleil finissant, c'est comme ça que je le préfère. (pour Catherine)Hier soir, vu dans la Cour d'Honneur Paperlapapp (pas sûre de l'orthographe) ce sera le sujet d'un autre billet.
Posté par merecastor à 12:47 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,