10 février 2010

guérison

Si ton rêve est trop lourdTon avenir brumeuxEt ton présent une coquille videVa marcher sur l'eau Suivre Vidourle qui frétilleEt fait des rondsAu pied du village fantômeÉcoute la roue immobile et rouilléeQui brasse pour toi la fraîche limonade du jour Vois le chemin et le fleuve qui fraternisentTourne le dos à ton chagrinAu poids tombé cette nuit sur ton cœur Oublie le rire qui t'a fait peurGrise toi de soleil, de verdureEt de la compagnie légère des oiseaux.
Posté par merecastor à 10:31 - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,