Se draper dans une feuille brune
Nicher dans la neige trouée
S'accrocher s'écorcher
Et les genoux mouillés contempler les écorces
Voir la vie en verre
Faire sonner les trompes d'or
Rouler sur soi suivre la dépouille froide de l'escargot
Refuser le goulot tendu la vieille offrande
Craquée
L'hiver est une saison close
Où on garde les portes fermées
Et les yeux ouverts
Sur des trésors éphémères
argent vif moisissures
et cabochon improvisé à l'oreille d'une pierre
Roulée, rayée et solitaire.

DSC_0040

DSC_0008

DSC_0051

DSC_0053

DSC_0100

DSC_0036

DSC_0044

DSC_0082

DSC_0101

DSC_0068

DSC_0066

DSC_0034

DSC_0070

DSC_0080

DSC_0072

DSC_0084

DSC_0059

DSC_0078

DSC_0038

c'est comme un jeu, à chacun sa chacune et réciproquement

Le tout à petits pas pour ne pas se casser la margoulette.
N'oublie pas l'à faire du mois qui court toujours.

Cependant que si loin mais si près, tremblent la terre et ses habitants.